[Macronistan, UE, Coronavirus] Le jour où on fera le « post-mortem » de la gestion de cette crise sanitaire, certains risquent fort d’être autopsiés vivants!

Buzyn, Véran, bande de dangereux incompétents.

Récapitulons:

Et donc en France:

  • On a rapatrié des français de la zone d’infection en Chine sans prendre de précaution particulière pour les personnels ayant procédé à cette évacuation sanitaire
  • On n’a pas lancé de campagne de dépistage systématique et continue afin de bien sérier l’ampleur, les localisations et la rapidité de propagation de l’épidémie
  • Conséquence du point précédent, on n’a pas imposé immédiatement des obligations de confinement aux personnes infectées quelque soit la gravité de leur infection avec obligation de suivi quotidien de l’évolution de leur condition
  • On a refusé de fermer les frontières avec les pays victimes de l’épidémie parce que, c’est bien connu, ce ne sont pas des êtres humains qui transportent ce virus qui prend l’avion tout seul
  • Aucune mesure de prophylaxie particulière n’a été prise
  • On a refusé de fermer immédiatement les écoles alors qu’on sait que les enfants sont des porteurs très asymptomatiques des infections virales
  • On n’a pas tiré les leçons du H1N1, du SRAS ou de l’épidémie de bronchiolite de l’hiver dernier en région parisienne (urgences saturées, gosses envoyés à l’hosto à plus de 200 km de leur de lieu de résidence)
  • Macron et son gouvernement ont utilisé le COVID-19 pour faire passer la décision d’user du 49-3 pour faire passer leur réforme des retraites.

En résumé, on se retrouve dans le même cas qu’un pays en voie de développement face à une épidémie infectieuse genre Ebola. Il n’y a que des mesures y compris prophylactiques « low-tech » et un dépistage/monitoring épidémiologique au taquet qui sont efficaces. Les pays en voie de développement savent eux faire face, nous pas.

Si l’épidémie prend en France une tournure italienne avec le même niveau de mortalité, alors ça sent le sapin pour Macron, Philippe, Buzyn, Véran, tout le gouvernement ,l’ensemble des députés LREM et des hauts fonctionnaires ayant géré la chose. Le sapin de l’échafaud, pas celui du cercueil.

Le sapin du cercueil en revanche pour l’Union Européenne dont on a vu l’inutilité totale pour ce qui importe vraiment, dans des situations de vie ou de mort.

Et la solidarité européenne a joué en plein: aucun pays européen n’a proposé son assistance à nos amis italiens …

Nous avons l’exemple de pays qui en appliquant des mesures de bon sens ont réussi à juguler très rapidement l’épidémie: Corée du Sud, Singapour, Taiwan par exemple.

  • Campagnes de dépistage nationales déclenchées permettant d’acquérir de données exhaustives en continu
  • Mesures de confinement et de suivi ciblées résultants de l’analyse des données recueillies par les campagnes de dépistage
  • Contrôles et dépistages aux frontières
  • Impact minimal sur le fonctionnement de la société avec impact optimal sur le contrôle de la propagation du virus

Que voulez-vous faire d’autre avec une maladie pour laquelle on ne dispose d’aucune cure à proprement parler pour le moment?

Pour un article concernant ce qui a été fait à Taiwan c’est ici (on y parle de dépistage « proactif »).

Pour ce qui a été fait à Singapour, c’est là

La Corée du Sud ici.

Si vous vous amusez à comparer cela avec ce qu’a fait l’exécutif français et nos autorités sanitaires, cela ne va justement pas vous amuser très longtemps.

Incompétence, mépris et corruption (au sens où il ne fallait pas prendre de mesures au nom de l’économie y compris celle de l’argent public, le tout relayé par les médias qui dès le début ne parlent que du « coût » de l’épidémie) à tous les étages en France. C’est l ‘amiante, Tchernrbyl, le sang contaminé, le Mediator, les prothèses PIP, la canicule de 2003 (20 000 morts) etc. bis repetita.

Il ne savent pas faire parce que (a) ni une plateforme internet ni un numéro vert ne peuvent résoudre le problème, (b) y a pas d’appli pour ça et (c) ils sont plus préoccupéS par sauver leur petit derrière que de régler cette crise.

Alors oui, l’heure est bien à juguler cette épidémie et à s’assurer qu’elle tue le moins de gens possible.

Mais une fois l’épidémie passée (elle passera pour la bonne et simple raison qu’un virus ne pouvant pas survivre sans hôte, il ne tue pas l’ensemble de l’humanité), il s’agira d’en tirer les leçons.

Tirer les leçons signifiera aussi établir les responsabilités et tenir les décideurs comptables, qu’ils soient politiques ou administratifs, y compris judiciairement.

Prenez la simple image d’illustration. Quand on est Olivier Véran, médecin et ministre de la santé lors d’une épidémie virale critique et qu’on tient de tels propos, cela tombe sous le coup de la loi, du moins grave au plus grave: (a) négligence, (b) mise en danger de la vie d’autrui et (c) homicide par négligence.

Pas mieux pour Agnès Buzin.

Pas mieux pour Édouard Philippe.

Pas mieux pour Emmanuel Macron.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.