[Macronistan, Coronavirus] Ce que nous avançons depuis le début se vérifie: personne n’est prêt et on a pas les capacités de réanimation

A tous les politiciens-crétins qui depuis des années rabotent les moyens de l’hôpital public:

La santé et l’accès aux soins ne sont pas des marchandises, mais un droit fondamental.

Comme nous le disons depuis le début de cette épidémie, il appert aujourd’hui que:

  • L’hôpital public n’a pas les capacité de réanimation si d’aventure on se retrouvait avec une épidémie de la magnitude de l’Italie (aucune raison pour que cela n’arrive pas). 5% des malades diu coronavirus nécessitant de la réanimation, cela dépasse de 30% la capacité actuelle de l’hôpitalk public.
  • Personne n’est prêt parce qu’au ministère personne ne s’est soucié de concevoir des plans et de mettre en place un système opérationnel efficace (donc répété, avec des personnels formés etc.) non seulement en matière de traitement mais également en matière de gestion des risques. Le prochain qui nous parle résilience, c’est bidon d’essence- allumette tout en le passant par la fenêtre « dans le même temps ».
  • Les patients souffrants d’autres pathologies que le coronavirus vont être les premières victimes de cette crise (opérations repoussées, non-admission, « mise en concurrence » pour accès à la réa etc.)
  • Les moyens matériels, financiers et humains sont insuffisants pour faire face à une crise de cette ampleur, aujourd’hui, demain et pour les années qui viennent.

Macron a beau multiplier les « conseils de défense » (c’est pas avec un FAMAS ou des JDAMs qu’on traite un virus) avec son gouvernement, cette bande d’amateurs, d’incompétents et de dangereux et criminels menteurs sont les premiers responsables de ce qui arrive.

Cela vaut surtout pour M. Véran, qui avant d’être bon macronistanais « cost cutter » fut un bon tourainistanais tranchant dans les budgets de l’hôpital public (rapporteur de la loi santé de 2015, déjà).

Sa carrière politique vient de prendre fin à cause d’un virus bénin dans 95% des cas.

Nous n’allons même pas discuter des cas Buzyn, Darmanin, Le Maire, Ndiaye etc.

Ça sent le sapin, pas celui du cercueil, celui de la potence.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.