[Municipales, clientélisme communautaire et confessionnel] Oh Carignon! Faut répéter combien de fois que les leaders autoproclamés des quartiers ne servent à rien?

Non mais ils sont tous complétement crétins ou quoi?

Piolle, Carignon, Noblecourt, Chalas , les 4 plus « gros  » candidats… Pas un pour rattraper l’autre. Nous avons à Grenoble une situation à la Bobigny.

Nous avons déjà démontré que les Djellal, les Benmaza, Ben Fakir etc. (a) ne représentent rien ni personne et (b) sont non seulement inutiles politiquement et électoralement mais nocifs.

Ces gens ne sont pas là pour la collectivité ni même leur « communauté » mais uniquement pour eux-mêmes. D’où les affaires systématiques à chaque fois qu’on en laisse un toucher au grisbi.

M. Benmaza qui parle au nom des « jeunes »? De quels jeunes? Ne sont « jeunes » que les jeunes des « quartiers », les hittistes, une infime minorité y compris dans leurs « quartiers »?

Lahcen Benzama en 2014 a recueilli 788 suffrages, soit 1.82% des suffrages exprimés au premier tour.

Il y a plein de gens très bien dans les quartiers: pourquoi ne s’attache t-on pas à les convaincre de s’engager au lieu de prendre toujours les mêmes inutiles?

Une fois encore, la règle de 3:

Quartiers = +/- 20 000 habitants sur 160 000

25% pas français ni européens donc pas de droit de vote. Reste donc 15 000 personnes.

Mineurs = 50%. Reste donc 7 500 électeurs

Abstention moyenne dans les quartiers = 70%

Nombre d’électeurs potentiels = 2 250

Nous avons donc les 4 plus gros candidats qui font la course à l’échalote pour 2 250 votes potentiels alors que l’abstention en 2014 s’est élevée à 40 369 électeurs!

Celui qui arrive à faire voter pour lui 10% des abstentionnistes gagne 4 000 suffrages et remporte l’élection.

Des gnous, ces têtes de liste sont des gnous…

Les réserves de voix pour le second tour, ce n’est pas dans les « quartiers » qu’il faut aller les chercher parce qu’elles n’y sont pas!

Ce n’est pas en se focalisant sur des minorités (a) qu’on remporte une élection et (b) qu’on arrive à gérer une ville. La mandature d’Eric Piolle est là pour l’illustrer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.