[Macronistan, Griveaux, tous en chœur] Les politiques y vont du même refrain: ce n'est pas normal, vie privée!

Ils sont tous tellement pitoyables à couiner en chœur que c’est pas bien, que la vie privée faut pas utiliser toussa toussa!

Celui qui ne comprend pas que tout ce qu’il publie ou transmet sur/par internet « tombe » immédiatement dans le domaine public est un « con », comme l’a si bien dit Serge July.

D’autant que le coup en ce qui concerne Griveaux semble venir de son propre camp.

Et Le Monde qui continue à écrire n’importe quoi et qui parle de Komptomat. Le Monde, on vous explique: un kompromat est ce qu’on appelle en français un chantier. C’est le fait de mettre délibérément quelqu’un dans une situation compromettante, de piéger par la tromperie, la manipulation etc. afin d’obtenir une emprise.

Personne n’est allé pousser Griveaux à envoyer des vidéos de son zgeg, que nous sachions. Il l’a fait tout seul comme un grand.

Anne-Sophie Chazaud écrit à raison : « qui a décidé en août 2017 de publier un décret ignoble visant à étendre la surveillance des propos (discriminants, injures, diffamation et ouin ouin et compagnie) dans la sphère des conversations privées, sinon cette majorité, qui aujourd’hui, tout à coup, redécouvre les vertus de l’intime ? »

Où ils sont hilarants nos politiques c’est qu’en fait il s’en contrefichent de Griveaux! Non, ce dont ils ont peur c’est qu’on se penche réellement sur qui ils sont et qu’on le dise! Maintenant qu’avec les réseaux sociaux les gens ont directement la parole, qui sait ce qu’ils vont dire qui risquerait d’être vrai. Parce que pour ces gens là, dire qui ils sont vraiment, c’est les injurier.

Si la branlette-tape de Griveaux n’était pas grave, alors pourquoi a t-il choisi de se retirer de la campagne?

Pas vu des gens impliqués dans bien pire – au hasard Richard Ferrand, Jean-Christophe Lagarde, M’jid El Guerrab, François Bayrou – démissionner pour autant.

Tartuffes!

Et vous allez voir qu’au prétexte de « protection de la vie privée » on va encore nous pondre des lois liberticides qui limiteront notre parole, pas leur – et leurs actes encore moins puisqu’on ne pourra plus en parler. Vous ne voyez pas cela venir pour 2022?

Si jamais c’est le cas, alors il faudra les dégager de force.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.