[Municiaples, LREM, Chalas] La continue et habituelle violence des marcheurs!

Cette affaire est très bénéfique: on voit en plein jour la réalité de ceux qui prétendent représenter des « quartiers » alors qu’ils ne représentent personne. On voit la réalité de cette violence quotidienne imposée à la plupart par une infime minorité. On voit que l’état de droit n’y existe pas. Et on voit aussi que pour le réimposer il va falloir cadrer ceux qui se posent comme représentants la population de ces « quartiers » et les mettre au ban. Et qu’il y a un gigantesque besoin d’éducation…

« Canette Caille », le compte qui a proféré les propos antisémites en 2014 à l’encontre de Jérôme Safar.

La capture d’écran en illustration est extraite d’un commentaire sur la page FB de Place Gre’net.

« Moi je te dis fait attention, c’est un bon conseil je suis pas en marche mais quand on va te marcher sur la gueule tu vas bien comprendre et attends que je te croise grosse tapette. Tu sais pas qui il y a derrière moi. Grenoble est petit mon ami t’inquiète pas »

« Tu vas voir ta tête de batard, elle va faire le tour de tous les quartiers je vais te mettre tricard »

Après le contrôleur général de police nationale en retraite Borel-Garin et « expert sécurité » de Mme Chalas qui agresse un journaliste, nous avons les gens qui utilisent des comptes anonymes pour menacer. Trop connue cette tactique, malheureusement.

Mais le pompon est décroché par Mme Cordova qui écrit sur la page Facebook de Place Gre’net

Haram, Halal, toussa toussa, ça n’a rien à voir avec la religion et écrire qu’il est haram de voter pour quelqu’un parce que cette personne est juive n’est pas de l’antisémitisme trouvant sa source dans la religion!

Voilà ce qu’il arrive quand on est capable de ne sortir que des racailles des « quartiers », ces minorités aussi bruyantes que victimaires, alors qu’il y a plein de gens bien, sauf que ceux là on le voit pas, on les entend pas, ils ne demandent rien à personne parce s’ils le faisaient, la violence leur serait opposé immédiatement.

En attendant on peut voir sur le terrain que la « oumma » est une grosse farce et que « les quartiers » ne sont pas des ensembles cohérents: on assiste à une bataille des grands frères et des grandes sœurs qui s’écharpent pour garder le « pouvoir communautariste » en accédant à un mandat municipal, donc à l’argent public en ayant promis à tel ou tel candidat d’apporter des votes…

A quand une guerre des mosquées? Comment? C’est déjà le cas?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.