[Métropolitaines, conseillers intéressés?] Le FCG et le GF38 gérant ensemble le Stade des Alpes, temporairement pour…. 10 ans! On fait sauter tout ça? :D

Crédit photo: Place Gre’net/Laurent Genin

Nous confirmons qu’être assez bête pour faire un montage pareil est bien une première en France!

Et faire ce genre d’annonce en période électorale est illicite!

Le FCG (Rugby) qui n’avait rien demandé à personne à part un bail emphytéotique de 500 000 euros (le FCG payait 500 000 euros de loyer par an) pour le stade Lesdiguières tout en finançant à ses frais la rénovation et l’agrandissement (une tribune + petit centre commercial) , ben Piolle et Ferrari lui ont imposé de venir au Stade des Alpes, qui n’est pas du tout adapté!

Il fait quoi Pilaud là? Il baisse le froc devant un Ferrari, un Belle, un Rosnoblet représenté par son conseil Me. Médina? Des rugbymen baissent pavillon face aux petits sucrés du foot ? 😀

La gestion du stade des Alpes a toujours été une gabegie sans nom. Voir ce document de La Métro qui date de 2016 et qui pose les bases de ce que notre joyeuse bande de comiques sportifs a sorti du chapeau. Vous allez comprendre ce que ça nous coûte.

Imposer le FCG au Stade des Alpes (alors qu’il ne voulait pas y être) a constitué un surcoût de 1,4 million d’euros par an pour le contribuable (avenant n°6 de la DSP) et au bas mot de 650 000 euros par an pour le FCG, sans que ce club professionnel n’ait la nécessaire maîtrise de son équipement sportif pour prospérer au top.

Donc notre bande de joyeux comiques, entre deux entremets zé coupes de champagne dans la tribune présidentielle (nan, parce que c’est là où ça se passe) a décidé pour une autorisation d’occupation temporaire (AOT) du domaine public de… 10 ans!

Un protocole interclub avec une AOP relevant d’une structure commune d’exploitation pour 10 ans?

Ils se fichent de nous?

Ah ben au GAM, nos spécialistes des enquêtes financières, des marchés publics et en « forensic accounting » se frottent les mains: ils voient typiquement une structure permettant de la compensation donc la fraude. Avec de l’argent public.

Vous vous imaginez comment la structure commune FCG/GF38 qui sera « liée » à la Métro va permette de siphonner de l’argent public en toute opacité au niveau de chaque club?

Devant un Juge d’instruction sous les 5 ans après que l’ordre de juridiction financier s’en soit mêlé? Les paris sont ouverts! Ah ben non, c’est vrai qu’il ne se passe rien à Grenoble parce que le parquet ne fait jamais rien. Voir le cas Alpexpo qui est tout de même édifiant! Combien de recapitalisation? Plus de 35 millions? Allons-nous devoir porter plainte avec partie civile?

Et l’illicéité de la manip ! De très grands juristes ont encore travaillé là dessus. Genre de ceux qui conseillent En Marche!

Ces deux clubs sportifs sont des sociétés par actions. Quoiqu’il arrive, gérer ce stade, équipement public, nécessite une DSP devant être soumise à concurrence puisque (a) la construction de l’équipement n’a été financée par aucun des clubs et ils n’en sont pas propriétaires (b) l’activité sportive professionnelle et celle consistant à gérer l’équipement sont distinctes.

Le statut particulier de SASP découlant des traités européens classe certes les clubs de sports professionnels comme pouvant être récipiendaires de certaines subventions publiques, sous certaines conditions aussi précises que restreintes, au titre d’éducation sportive et de promotion du sport, sans tomber sous le sous coup des règles de concurrence condamnant les aides illégales à des entreprises privées. Mais c’est tout. Sur le reste, pas valide.

La gestion d’un stade est une activité économique dont le marché doit être soumis à concurrence. Quelques mètres cubes de jurisprudence de la CJUE en la matière. Soit c’est en propre/en régie, soit c’est de la gestion déléguée donc octroyée de manière concurrentielle. Soit c’est in-house, soit ça ne l’est pas et donc concurrence et prix du marché.

Dans le même genre, en plus petit mais le où même raisonnement s’applique en matière de commande publique: la Fête des tuiles…

Bref, tout cela sent mauvais les élections et va finir par encore coûter un bras et un œil aux contribuables sans même bénéficier au sport (bon le foot on s’en fout, sport de merde 😀 )

Et puis c’est attaquable dans tous les sens! Y compris au pénal (favoritisme, ddétournement de biens et de fonds publics etc.).

Donc signalement Chambre Régionale des Comptes, signalement Préfecture. Et puis hop! Tribunal administratif si le préfet ne bouge pas. (avec copie directe à la DG concurrence de la Commission Européenne). Sans compter la commission des comptes de campagne, bien sûr.

Montons comme au rugby (non pas comme au foot, sport de merde! 😀 ), en force!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.