[Municipales, Chalas, affaire Borel-Garin] Nous avons le fin mot sur ce qui a provoqué l'agression du journaliste du DL

Vous allez voir, c’est du niveau cour d’école primaire.

M. Borel-Garin a débarqué au dernier conseil municipal de la ville de Grenoble s’étant tenu dans l’hémicycle de La Métro (la salle du CM de Grenoble a été incendiée, souvenez-vous) et s’est assis à une place réservée aux journalistes. Les journalistes étant là pour travailler et informer la population de ce qui s’est dit et passé lors des conseils municipaux; il est normal qu’on leur réserve des places avec des tables pour prendre des notes, poser leur ordinateur etc. Il en est de même dans les salles d’audience au palais de justice.

Selon des sources indépendantes et concordantes, plusieurs agents de la ville ou de La Métro ont demandé à M. Borel-Garin de changer de place, car il n’était pas journaliste. Ce qu’il ne fit pas.

Arrive le journaliste du DL qui lui demande de partir et de lui laisser la place car lui est journaliste et là pour bosser.

Ce que M. Borel-Garin n’aurait apparemment pas apprécié. Se retrouvant confronté à ce même journaliste lors de la conférence de presse de mardi, on connait comment l’affaire s’est finie.

S’agit-il de la fameuse méthode « psycho-manuelle »de M. Borel-Garin, parfaitement illégale?

Le fait qu’il se rengorge d’avoir fait usage de méthodes « manuelles » avec des suspect dans l’exercice de ses fonctions le disqualifie à occuper quelque responsabilité en matière de sécurité où que ce soit.

Le seul fait qu’il figure sur la liste de Mme Chalas en dit long sur ce qu’est LREM et son nouveau monde: l’ancien monde qui ne rechigne pas le cas échéant à user des mêmes vielles méthodes du service d’action civique.

Posez-vous la question de ce que cela vous apprend sur la mentalité et l’état d’esprit de ce monsieur. Voulez-vous vraiment voir élire quelqu’un qui professe la violence ou l’intimidation physique et la délation pour arriver à ses fins? Quelles seront les conséquences pour ses contradicteurs s’il venait à être élu? Que peut-on attendre d’une personne qui exhibe un niveau pareil?

Il va falloir que M. le contrôleur général en retraite comprenne une chose: il est un simple retraité, un pékin moyen, un quidam qui ne bénéficie d’aucun passe-droit, d’aucun avantage. Il n’est plus officier de police judiciaire, il n’a plus de pouvoir discrétionnaire. Il n’est plus rien à part un citoyen comme les autres.

M Borel-Garin doit se retirer de la liste de Mme Chalas.

M. Borel-Garin pourrait en revanche être utile à Mme Chalas en criblant ses colistiers – en usant de moyens légaux bien sûr, pas en demandant aux anciens collègues de les passer au fichier. Ce fin limier risquerait peut-être de découvrir que certains en 2014 auraient ouvertement incité à ne pas voter pour un candidat au motif de son appartenance confessionnelle. Qui sait?
Sur la même liste que Me Franck Benhamou, l’avocat de la LICRA dans l’Isère, ça ferait désordre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.