[Municipales, Islamisme] "Le burqini relève du bricolage théologico-politique pour des considérations identitaires" – Ghaleb Bencheïkh

Interview du Président de la fondation de l’Islam de France.

Avant de revenir sur un de ses propos, il nous faut rappeler que:

Nous engageons ceux d’entre vous qui n’ont pas une expérience de première main de ce qu’est l’islamisme à lire le monumental livre dirigé par Bernard Rouguier, « Les territoires conquis de l’islamisme ». C’est un ouvrage universitaire mais très facile à lire.

Passons à M. Bencheïkh.

Non, poser la question de la compatibilité entre l’Islam et la République ne revient pas à poser la question de la compatibilité des deux autres religions monothéistes abrahamiques avec la République.

Pour au moins six raisons:

  • Le christianisme et le judaïsme sont présents en Europe comme religions reconnues si ce n’est officielles depuis plus de 1500 ans, soit avant même la création de l’Islam. Christianisation de la France: IIème siècle après J.C. La création de l’islam et début du calendrier musulman, l’Hégire, 622 après J.C. L’histoire du christianisme et celle du judaïsme en Europe sont des sous-catégories continues de l’histoire européenne. Ce n’est pas le cas de l’Islam même s’il a bien évidement eu une influence et laissé de superbes monuments dans le Sud de l’Espagne. La présence de l’Islam comme religion autochtone importante en France ne date que d’une soixantaine d’années. C’est une religion importée par une immigration récente et non pas le résultat d’une conversion de la société.
  • Le christianisme et le judaïsme sont des religions qui au fil des siècles se sont réformées et dont les textes ne sont pas incréés (ce n’est pas Dieu qui a écrit la bible ou la thora, les textes peuvent donc être modifiés et l’ont été au fil du temps, tout comme leur exégèse et la liturgie s’y rapportant). Ce n’est pas le cas de l’Islam depuis la fin du IXème siècle.
  • Le christianisme et le judaïsme ne visent pas régenter l’ensemble de la vie sous tous ses aspects – politiques, sociaux, culturels, économiques, religieux. Il a toujours existé en Europe à côté du droit canon et du droit hébraïque un droit « profane », civil, qu’il soit romain, germanique ou britannique. Ce n’est pas le cas de l’Islam qui a justement remplacé le droit romain qui avait cours dans ce qui est aujourd’hui le « monde arabo-perso-turc » par le droit islamique.
  • Il n’y a jamais eu en Europe de confusion (sauf en Angleterre pour des raisons politiques) entre l’autorité religieuse et le pouvoir politique. Preuve en est les très nombreuses bisbilles entre Rome et la royauté française quand bien même eut-elle pour premier ministre un cardinal. Preuve en est le statut d’état du clergé qui n’était ni la noblesse ni le tiers-état. Ce n’est pas le cas de l’Islam.
  • Aucun des textes sacrés chrétiens et juifs n’appellent ouvertement et littéralement à tuer les infidèles,même si on ne s’est pas embarrassés au cours de l’histoire pour le faire. Ce n’est pas le cas de l’Islam (à moins que l’infidèle ait les moyens de payer le Dhimmi).
  • Le judaïsme a reconnu la prépondérance des lois de la République (enfin, de l’Empire, mais le code civil est napoléonien) au moment de la création du consistoire (1814) et on a forcé l’église catholique à ne plus se mêler de la vie publique avec la loi de 1905. Ce n’est pas le cas de l’Islam.

Loin de nous de jeter la pierre à nos concitoyens musulmans en les essentialisant. Nous ne sommes pas non plus en train de dire que l’Islam (religion que certains d’entre nous connaissent mieux que celle qu’on leur a donné à la naissance sans leur demander leur avis, qu’ils n’auraient de toute manière pas pu donner car ne sachant ni parler ni réfléchir à l’époque) serait plus nocif ou plus mal venu que d’autres cultes. Ce n’est bien évidemment pas le cas.

Ce que nous disons, c’est deux choses:

  • M. Bencheïkh se comporte en faqih quand il met l’Islam sur le même plan que le Christianisme ou le Judaïsme en France parce que cela ne peut pas être fait pour des raisons historiques notamment. Cela ne veut pas dire l’Islam serait inférieur. Cela veut juste dire l’Islam est différent dans le contexte français et européen. Les problèmes que posent certaines mouvances de l’Islam et que ne posent pas les autres cultes, ne sont pas de nature théologique, mais politiques et sociales. Ce relativisme macronistanais selon lequel tout est équivalent est à la fois inopérant et délétère.
  • Puisqu’il s’agit de se parler civilement et franchement, de très nombreuses préconisations du Coran sont dans les faits incompatibles avec les règles peu contraignantes qui régissent la société française. Il appartient à nos concitoyens musulmans de ne pas suivre ces préconisations (ce qu’ils font d’ailleurs déjà pour la plupart) et de signifier à ceux de leur coreligionnaires qui les suivent trop littéralement (comprendre les islamistes) de ne plus le faire, « d’abord avec leur cœur, puis avec leur bouche et enfin avec leur main » si nécessaire.

En ce qui concerne la laïcité, nous reproduisons ce que nous avons écrit dans ce billet il y a deux jours.

« La loi de 1905 ne pose pas la neutralité de l’état vis-à-vis des cultes. La loi de 1905 pose la séparation des cultes et de l’état et donne à l’état le pouvoir de police des cultes, non pas au sens théologique du terme mais sous l’angle de l’ordre public. Par culte est compris la pratique organisée d’une religion.

La neutralité de l’état ne s’applique qu’à la liberté de culte, qui est une liberté individuelle. Une autre liberté individuelle, celle d’association, permet aux individus partageant la même religion de s’organiser en fondant une personne morale à but non lucratif afin de pouvoir assurer les finances, l’administration et la logistique de leur culte.

L’état impose donc un certain nombre de règles qui sont les mêmes pour tous les cultes. Elles sont conçues à la fois pour garantir et protéger la liberté de culte, celle d’en changer ou de n’en avoir aucun et pour s’assurer du bon ordre public. Si un culte ou le membre d’un culte ne respecte pas ces règles, il peut y avoir des sanctions administratives (fermeture du lieu de culte, dissolution de l’association, expulsion du territoire national de résidents étrangers etc.) et des sanctions pénales. »

Pour les islamistes (c’est à dire tout ce qui est d’inspiration salafiste, wahhabite et frériste), la problématique est somme toute simple:

  • Convoquer nos amis algériens, tunisiens, marocains et turcs ainsi que les monarchies du golfe et leur dire clairement que la diplomatie religieuse et l’islam consulaire ne seront plus tolérés en France. Il faudra également leur signifier que nous n’accepterons plus que des français nés en France de parents français eux-mêmes nés en France conservent la nationalité de leurs grands-parents ou de leurs arrières grands-parents .
  • Expulser systématiquement les imams étrangers au premier dérapage connu ou s’ils sont salariés par un état étranger.
  • Expulser systématiquement tous les fichés S étrangers, famille ou pas, mariés à un ressortissant français ou pas dès leur fichage qui résulte d’une très longue procédure basée sur des faits objectifs collectés durant une longue période, et les interdire d’entrée sur le territoire français. Le fichage S est administratif. Le retrait d’un titre de séjour également, et dans le cas d’un fiché S, il attendra dans son pays d’origine les décisions de justice jusqu’à l’épuisement des voies de recours.
  • Pour les islamistes français, notre arsenal pénal est largement suffisant. Qu’on l’applique en gardant à l’esprit qu’à long terme on ne fait pas société par la répression et que des efforts devront être accomplis en matière d’éducation et d’inclusion sociale.
  • Pour les élus qui jouent du clientélisme confessionnel, financent dans les faits des lieux de cultes et/ou des associations cultuelles avec des fonds publics de manière déguisée, qu’on les mette pénalement en face de leurs responsabilités, puisqu’il s’agit de détournements de fonds ou de biens publics.

C’est simple non?

Manque plus que la volonté politique, et c’est là que le bât blesse. Quand on sait que Macron, comme le montre Marc Endeweld dans son exceptionnelle enquête « Le grand manipulateur », a eu des contacts avec des réseaux maghrébins corrompus et à ceux de la françafrique alors qu’il rencontrait un gros trou d’air dans sa recherche de financement pour sa campagne (aucune banque ne voulait lui consentir de prêt, parce qu’aucune compagnie d’assurance ne voulait prendre le risque d’assurer ce prêt), on peut toujours rêver.

Ah oui: nous allions oublier: se moquer, se foutre de la gueule des islamistes afin de les ringardiser. S’ils ne supportent pas qu’on paie de leurs tronches, ce n’est pas pour des raisons religieuses mais parce qu’ils savent que la dérision met immédiatement et crument en lumière l’absurdité totale de ce qu’ils prêchent. C’est la ringardisation instantanée et cela fonctionne. C’est comme cela qu’on a desserré l’emprise politique et sociale de l’église catholique sur la société française. C’est également par la dérision que résistent biens des populations dans le monde musulman. Au Maghreb, les blagues hilarantes sur les ikhwani (les frères musulmans et par extension les islamistes) et les Fuquha (pluriel de Faqih, voir plus haut) qui se racontent dans la sphère privée sont légions.

Alors nous allons le faire (en nous inspirant de la chanson débile d’un membre de l’équipe encore plus débile de la matinale de France Inter)

Extrait de « Les onze mille vierges » de Ghaleb Al Polinekh (grand poète arabe moderne précurseur du surréalisme yémenite, pas à l’éther contrairement à Bataille, mais au khat)

« Jésus est un pédé
qui sodomise Mahomet
Mahomet est un pédé
Il adore faire la mousmée
Abraham les regardait
Derrière un moucharabié
Vraiment très émoustillé
Discrètement il se paluchait »


(C’est d’un goût, mais d’un goût!)

(Là pour nous c’est le fullstrike: islamophobes, homophobes et antisémites pour tous les SJW sur les RS).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.