[Métropolitaines, coquille vide] Le Syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise? Quand on est à la page appelle cela "Le Syndicat dégenré" enfin!

Ils sont mignons à La Métro. Ils ont donné à M. Mongaburu un joli hochet!

Car oui, c’est un hochet le Smmag, qui ne sert et ne servira à rien, même pas à faire réélire M. Mongaburu. Déjà qu’il a du mal à gérer de simples marché publics de vélo…

Les deux principaux financeurs des transports sont en effet absents du tour de table: le département et la région.

Cela a donné en décembre une séance homérique au conseil départemental où les écolos, M. Trocmé en tête, ont montré à quel point ils maîtrisaient le dossier. Il paraît même que M. Mongaburu avait caché à ses petits camarades la lettre de Laurent Wauquiez dans laquelle il annonçait le retrait de la région,

Le SMTC est une telle usine à gaz tellement mal gérée que ce fut déjà le département qui le sauva de la faillite. Alors vous imaginez un super-syndicat rassemblant 3 EPCI…

Sans la région qui est dépositaire des fonds européens…

Une jolie coquille vide, parfaitement inutile car on n’a pas besoin d’un super-syndicat pour mettre en œuvre une tarification unifiée ni même pour créer une autorité organisatrice des transports commune. De simples conventions suffisent.

En attendant, le SMTC est toujours là. On crée donc allègrement des doublons très coûteux.

Si jamais une nouvelle majorité dirige La Métro en 2020, il faudra qu’elle liquide le SMAGG immédiatement et se mette au travail de manière moins « spectaculaire » mais plus efficace.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.