[Boeing Ukrainien] La machine de propagande est lancée comme en 2003

On savait Justin Trudeau pas très malin, mais alors là il nous prend vraiment pour des gosses de caribou.

Des sources de renseignement? Qu’on ne verra jamais parce que classées secret défense? Comme celles qui avaient affirmé que Saddam possédait des armes de destruction massive en 2003?

Le seul moyen de savoir ce qui s’est passé est d’avoir accès à l’épave et d’enquêter, ce qui prend du temps, en tout état de cause plus que 24 heures. Ils ont accès à l’épave les canadiens? Comment? Non?

Et comme par hasard, la source principale est britannique.

Nous aimerions qu’on nous explique comment il est possible de détecter à très grande distance du GCHQ, de la NSA ou du CSIS (ou en mer, à bord d’un navire) le tir d’un seul missile sol-air. Des missiles de petite taille et supersoniques, guidés par infrarouge ou par radar. Ben voyons! Les SAM ne sont pas des missiles balistiques. Il existe des systèmes de sécurité qui empêchent les tir de missile sol-air accidentels sur des avions civils. C’est basé sur le même principe que l’IFF. Transpondeur toussa toussa. Vieux comme la seconde guerre mondiale.

En admettant qu’on ait détecté le tir d’un missile sol-air, en quoi cela confirme t-il que le Boeing ukrainien a été abattu par le missile tiré?

Comment? Des interceptions de communications radio? Cela ne démontre rien non plus.

Quoi? Des sources humaines? Classifiées jusqu’à l’os et sujettes à manipulation? Curveball, vous vous souvenez?

Sans compter qu’on en connait certains qui n’ont aucun problème à faire du false flag de ce genre, d’autant qu’il n’y avait aucun citoyen américain et israélien dans l’avion.

Alors Justin Trudeau va retourner faire du cosplay et il reviendra quand il aura des PREUVES irréfutables à nous présenter, pas du renseignement invérifiable par des experts indépendants, la presse et les citoyens. Et le seul moyen d’avoir des preuves irréffutables, c’est d’analyser les débris. Il va donc falloir en demander l’accès aux iraniens.

Non parce que attention, on nous fera pas le coup 2 fois.

Les mecs, va falloir arrêter: d’abord susciter une réaction émotionnelle au sein du public qu’on laisse mariner +/- une semaine, puis on présente des « faits » qui vont transformer cette émotion en colère et on enchaîne. On les connait vos chantiers et vos méthodes de « pubic diplomacy ».

Des preuves, rendues publiques dans leur intégralité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.