[Liberté d'expression] On n'est pas rendus avec tous ces politiciens-crétins

Mise à jour.

La justice a fait son boulot.

Le Monde en revanche pas:

  • La justice ne demande pas. La justice ORDONNE!
  • Il ne s’agit pas d’une campagne anti-IVG mais d’une campagne qui appelle à respecter la paternité et la différence, même si l’association qui la finance est anti-IVG, ce qui est une OPINION qui peut librement s’exprimer car pas illégale!

Dans vos faces Hidalgo et les gauchos-fachos! Ras lez bol de ces petits censeurs qui systématiquement empêchent ceux qui ne pas d’accord avec eux de s’exprimer.

————————————-

Nous ne sommes pas d’accord avec les idées soutenues par cette association. Mais ses membres ont la LIBERTE de les avoir et le des exprimer, d’autant qu’elles ne sont pas illégales.

Sans compter que ces affiches ne sont pas, mais alors pas du tout problématiques: en quoi défendre la paternité et la différence serait-il illégal?

« La liberté d’expression constitue l’un des fondements essentiels d’une société démocratique et l’une des conditions primordiales de son progrès et de l’épanouissement de chacun (CEDH, Lingens c. Autriche, 8 juillet 1986, série A n° 103, p. 26, § 41).

Elle vaut non seulement pour les « informations » ou « idées » accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent une personne ou une partie de la population ; ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels il n’y a pas de « société démocratique » (CEDH, Handyside c. Royaume-Uni, 7 décembre 1976, série A n° 24, p. 23, § 49 ; CEDH, Jersild c. Danemark, 23 septembre 1994, série A n° 298, p. 26, § 37).« 

Il y en a marre de ces politiciens, de droite comme de gauche, incompétents, ignares et ineptes qui au lieu de faire leur boulot d’élus, c’est à dire gérer la cité convenable pour le bien de TOUS (Allô le marché Vélib! Allô la piétonisation des voies sur berge! Allô la propreté urbaine! etc.) passent leur temps à nous imposer quoi penser et quoi dire.

C’est tout de même drôle ces politiciens-crétins qui votent des lois liberticides puis qui s’insurgent quand on les leur applique, à eux et à leurs clientèles.

La liberté d’expression c’est d’abord celle des autres, pas la sienne. Sans d’abord défendre celle des autres, celles de ceux avec on n’est pas d’accord, la sienne ne vaut pas grand chose.

Citons une nouvelle fois Me Régis de Castelnau dont le bon sens est décidément redoutable:

« Rubrique : Dougachvili, sort de ce corps.

Une campagne d’affichage dans les gares de la SNCF avait été commandée par une association proche des milieux catholiques. Les affiches manifestaient de façon très indirecte une opposition à l’avortement et à la PMA pour toutes. Le sang d’Anne Hidalgo n’a fait qu’un tour, et confondant le poste de maire de Paris avec celui de chef de la censure du NKVD, elle a exigé le retrait « immédiat» de ces affiches.

La régie publicitaire des emplacements de la SNCF s’est immédiatement soumise aux ordres illégaux et liberticides.

J’ajouterai deux petites observations à propos de cette polémique :

  • Tout d’abord, j’ai vu se multiplier toute une série d’arguments absolument ahurissants disant en substance que puisque le Parlement (oui, l’Assemblée nationale croupion grotesque que les castors ont porté au palais bourbon en 2017) a adopté des lois autorisant PMA et avortement, il était désormais interdit de s’exprimer pour faire part de son opposition à ces deux mesures ! Très curieuse conception de la démocratie. Centralisme démocratique pas mort, Joseph Staline sort de ce corps. Le pire étant que ces énormités ont été proférées en général par des belles âmes issues du parti socialiste (coucou Gantzer). Je m’attends d’ailleurs à retrouver sur ce fil des commentaires Facebook les reprenant.
  • La deuxième ensuite concerne les réactions. Chaque petit camp se préoccupe les atteintes à la liberté d’expression dès lors qu’il est strictement concerné. Cette fois-ci la mouvance catholique s’est dressée comme un seul homme avec ses belles têtes d’affiche habituelles (coucou Eugénie, coucou jean pierre Denis). Le problème c’est que les mêmes non seulement sont restés muets devant la répression, dont a été victime le mouvement social des gilets jaunes y compris sur le terrain de la liberté d’expression, mais également cois face à la multiplication des textes liberticides dont on rappellera ici une partie de la litanie : loi fake news, loi anticasseurs, loi contre le « sexisme », loi sur l’entrave à l’interruption volontaire de grossesse, loi Avia contre la haine etc. etc. Le pire c’est que parmi ceux qui viennent de protester contre cette incontestable atteinte à la liberté d’expression, il y a tous ces parlementaires LR ou autres qui ont voté ces textes comme un seul homme, QUAND ILS N’EN N’ÉTAIENT PAS EUX-MÊMES À L’ORIGINE DE CES TEXTES (coucou Retailleau, coucou Ciotti, coucou Jean Pierre Grand). Alors certes les plus ardents et excités partisans de la censure se retrouvent prioritairement dans ce qui s’appelait autrefois la gauche, mais les autres, tous les autres s’en foutent dès lors que cela ne les concerne pas directement.

Et ça ça m’énerve. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.