[Municipales, Quel casting!] Il est temps de passer en revue les têtes d’affiches

Nous, vous nous connaissez, on adore affubler les gens de gentils surnoms.

Voici donc les têtes d’affiche à ce jour. Les producteurs déclinent toute responsabilité en cas de changement de programme pour cause d’ennuis judiciaires ou d’accident de trottinette électrique.

Vous connaissez déjà Emilie « Nellie Oleson » Chalas, tête de liste de La Régression En Marche

Vous avez entendu parler d’ Eric « Sam l’aigle » Piolle, chef des tribus gauchoises rouges-vertes

Laissez-nous vous présenter:

Olivier « Hugolin » Noblecourt et son air aussi aigre que fin

Image associée

Et enfin Alain « Montgomery Burns » Carrignon, toujours sur l’éternel retour

Résultat de recherche d'images pour "Mr. Burns"

Avec un tel casting, on devrait pouvoir écrire quelques épisodes d’une sitcom cross-over bien bête et méchante jusqu’en mars, vous ne croyez pas?

Synopis de l’épisode pilote : « Vol de Plume » (le secret c’est de bien visualiser les scènes)
Montgomery Burns Carignon essaie de dérober le crachoir de Sam l’aigle Piolle lors du conseil municipal.

Pendant ce temps là, Emilie Nellie Oleson Chalas boit du thé et mange des muffins avec des anciens mais, apprenant les événements du conseil municipal, elle s’y précipite pour s’y faire prendre en photo par un journaliste du Dauphiné Lubrifié.

Olivier Hugolin Noblecourt est lui retenu par une chasse aux grives dans l’antichambre du pouvoir: pas de bol, le conseil municipal tombe l’un des deux jours par semaine où il doit être à Paris. N’ayant pas convaincu le président de lui prêter Air Macron One puis un hélico de la 27eme BIM pour revenir avant la fin du conseil, il y dépêche sa femme (du boulanger) et ses fidèles Igor Bousqet et Benoït « Mr. Bean » Mollaret.

L’action atteint son acmé quand Sam l’aigle Piolle répond aux questions de Montgomery Burns Carrignon par un aussi systématique qu’emphatique « Môa maire d’une ville citoyenne, solidaire, inclusive, écologique et connectée, confrontée aux défis globaux comme à ceux de l’école du coin de la rue je ne répondrai pas à une personne qui a été condamnée », ce qui finit par mettre en rage ce premier, qui alors arrache un mocassin à glands d’un pied de Matthieu « Al Bundy » Chamussy et le jette en direction de son contradicteur. Son lancé est trop court et le mocassin à glands vient percuter le nez de Lucille « Dora l’exploratrice » Lheureux qui fond en larme sous les exclamations mi-horrifiées mi-ravies de la foule.

Sam l’aigle Piolle ne voulant pas être en reste, il donne l’ordre à Enzo Satanas Lesourt de lancer littéralement Elisa « Clarabelle » Martin dans la mêlée, ce qu’il fait un peu trop fort: elle finit accrochée au lustre par une de ses boucles d’oreilles ethniques en poussant de curieux glapissements.

Montgomery Burns Carignon profitant de la confusion générale se glisse derrière Sam l’aigle Piolle , lui tchourave son écharpe tricolore en douce, s’en ceint puis s’empare du micro en scandant « Piolle Pot et les khmers verts, à la rizière! ».

L’épisode se finit par une poursuite à la Benny Hill dans le parc Paul Mistral mais sans les pinups en guêpière et porte-jarretelles parce que c’est sexiste et qu’on veut pas se faire traiter de violeurs par Caroline De Haas sur Twitter.

On vous l’a dit: bête et méchante, la sitcom.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.