BREAKING NEWS ! [Noblecourt, Municipales, Gna] Pourquoi l’aventure personnelle de M. Noblelcourt est déjà terminée et pourquoi le PS serait bien mal avisé de le soutenir

Ah ces « (…) politiciens avides de pouvoir, mais non d’action, « pantouflant » au besoin en cas d’échec électoral pour revenir à la chasse aux mandats quand l’occasion se présente (…), ça en devient même trop facile. Un vrai « turkey shoot » comme on dit dans le Sud profond des USA – un tir au pigeon, comme on dit dans nos campagnes.

Oui, l’aventure personnelle sous le faux nez du collectif Gna de M. Noblecourt est déjà terminée. Si le parti d’Olivier Faure venait à être assez fou pour le soutenir, cela sonnera le glas définitif du PS dans l’Isère.

On vous explique.

Toutes les personnes figurant sur une liste électorale aux municipales sont considérées comme des candidats auxquelles s’appliquent l’ensemble des règles de campagne.

La période de financement des campagnes pour les municipales de 2020 s’est ouverte le 1er septembre 2019. A partir de cette date là, toutes les dépenses électorales engagées doivent être comptabilisées même si la liste n’est pas encore constituée et déposée.

Aucun moyen des collectivités et de l’état ne peuvent être utilisés pour faire campagne (infraction pénale).

M. Noblecourt est toujours délégué interministériel. Il perçoit toujours son traitement (salaire) et dispose de moyens publics pour accomplir sa mission.

Il était présent à Grenoble le vendredi 11 octobre au matin durant ses horaires habituels de travail pour donner une conférence de presse. A moins d’avoir obtenu un jour de congé par écrit de sa supérieure hiérarchique, Mme Buzyn, ministre de la santé – ce qui est peu probable – il a utilisé son temps de travail payé par l’état afin de faire campagne. Un délégué interministériel a les mêmes vacances que le gouvernement pour lequel il travaille. Ce n’est pas un fonctionnaire comme un autre.

Il doit disposer d’un téléphone portable professionnel. L’aurait-il utilisé qu’une seule fois pour appeler un membre de Gna qu’il aura utilisé un moyen public pour faire campagne.

Quid de ses déplacements, d’un éventuel moyen de paiement « corporate » mis à sa disposition etc.

Il suffira donc de demander devant la justice que M. Noblecourt justifie qu’il n’a pas utilisé les moyens mis à sa disposition – son temps de travail, celui de ses collaborateurs, moyen de communication et informatiques, moyens de paiements etc. – afin de faire campagne.

Veuillez noter qu’il en va de même pour tout autre membre de Gna qui ferait campagne durant ses heures de travail et/ou avec des moyens mis à sa disposition par son employeur. Les salaires perçus seront assimilés à des dons de personnes morales privées ou publiques, ce qui est strictement prohibé par la loi. La responsabilité des employeurs sera également engagée.

Si une utilisation des moyens de l’état pour faire campagne s’avère, alors M. Noblecourt se retrouvera vite devant un juge d’instruction pour financement illégal de campagne. Demandez à Nicolas Sarkozy, il connait bien. On pourra éventuellement y rajouter détournement de fonds ou de biens publics.

Si utilisation de moyens de l’état, ils devront être réintégrés aux comptes de campagne de la liste Gna.

M. Noblecourt n’est pas tête de liste de Gna? Aucune importance: un financement illégal campagne si avéré porte immédiatement inéligibilité.

D’où nos deux courriers à Mme Buzyn, ministre de la santé, qui, loin d’être innocents, visent à évaluer l’entièreté des moyens dont dispose M. Noblecourt dans l’exercice de sa fonction de délégué interministériel.

Avant même la tenue du scrutin, dès aujourd’hui, tout électeur grenoblois est fondé à porter plainte pour financement illégal de campagne.

Après la tenue du scrutin, il suffira de saisir le juge des élections qui prononcera l’inéligibilité si l’infraction est avérée et saisira le parquet. Ou bien faire saisine de la CNCCFP , qui refusera les comptes et transmettra le dossier au parquet.

Il faudrait être fou pour soutenir un candidat qui représente un tel risque. Si le PS le fait, ce sera la fin des haricots. Imaginez un peu une liste soutenue par le PS déclarée inéligible et la tête lise faisant l’objet de poursuites pénales pour financement illégal de campagne…

Tout comme il faudrait être fou pour accepter d’être le mandataire financier de M. Noblecourt.

Voilà ce qui se arrive quand on fait du « en même temps » et qu’on mélange tout.

Ce qui se passe aux USA avec le « impeachment » de Trump est riche d’enseignement: une campagne électorale corrompue (il y a déjà des condamnations, notamment celle de Michael Cohen, l’ancien avocat de Trump qui purge une peine de 3 ans de prisons dans un pénitencier fédéral pour délit électoral) débouche mécaniquement sur un exercice du pouvoir et une gestion de la chose publiques corrompus.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.