[Maronistan] C’est la sécu qui finance l’état maintenant!

Ils sont ex-tra-or-di-naires!

Ce qui vient d’être voté est un pur scandale républicain.

Le budget de la sécurité sociale est un budget annexe à celui de l’état. Cela signifie que si le budget de la sécurité sociale est en déficit, c’est l’état, le contribuable, qui le finance.

Là, hop! retournement des normes!

Pour financer les mesures dites « gilets jaunes » prises alors que Macron était terrorisé par , »cette foule haineuse » et que les pales d’un hélico tournait à Villacoublay pour l’évacuer, ne v’la t’y pas qu’on ponctionne la sécurité sociale, système assurantiel financé par des cotisations sociales!

Ne vous y trompez pas: cela ne vise qu’à tout mettre dans le rouge pour mieux privatiser…

Un certain député nommé Olivier Véran va avoir beaucoup d’explications à donner! Ce n’est pas la sécurité sociale qui a accordé les 10 milliards d’euros « gilets jaunes » mais bien le président de la République.

Ile ne faut pas perdre de vue que les privatisations, outre déposséder l’ensemble des français à fins d’expédients de court permet à tout ce beau de conserver le pouvoir sans avoir aucune responsabilité. Des politiciens avides de pouvoir et d’argent mais pas d’action…

Djordje Kumanovic souligne à juste raison:

« Le gouvernement d’Emmanuel Macron fait prélever 3 milliards d’€ sur les fonds de la Sécurité sociale pour financer les mesures en faveur des Gilets Jaunes.
« Et en même temps », le même gouvernement exige que soient faits 4, 2 milliards d’€ d’économies sur les dépenses de santé, dont 1,2 milliards sur l’hôpital, alors que tous les services d’urgence de France sont en grève depuis des mois, que l’Ile-de-France se prépare à 6 mois de grave crise sanitaire dans les urgences pédiatriques faute d’avoir assez de médecins, et que globalement l’hôpital, exsangue, manque de moyens pour assurer le service public de soins auquel peuvent s’attendre les Français.

Ce tour de passe-passe consistant à déshabiller Pierre pour habiller Paul – sauf que Pierre est en haillons – est déjà tragique en soi, mais il s’agit, et c’est plus grave encore, d’une volonté des députés LREM, du gouvernement et de Macron de saborder la Sécurité sociale.
En effet, par ce procédé, le gouvernement change la doctrine de la conduite du budget en siphonnant les fonds de la Sécurité sociale pour payer les dépenses de l’État, alors que ces deux budgets doivent traditionnellement être séparés et autonomes.
La méthode nouvelle consiste donc à réduire la dette de l’État sur le dos des Français et à aggraver la dette de la Sécurité sociale, laquelle présente cette année un déficit de 5 milliards. Pour des gens qui se sont présentés comme d’excellentes gestionnaires, on rigole – mais jaune tant le fait est grave.

Soyons certains de surcroît que d’ici quelques mois, avec la mauvaise foi qu’on leur connaît, ce gouvernement et les députés LREM expliqueront partout que « la sécurité sociale étant déficitaire » – ce qu’ils mettront au passage sur le dossier Gilets Jaunes -, il est nécessaire de la « reformer », c’est-à-dire, dans leur langage, de l’ouvrir à une privatisation accélérée.

Il aura fallu, en cette heure tardive, une présence massive des députés LREM et MODEM dans l’hémicycle pour commettre cette forfaiture anti-républicaine et anti-démocratique, tous les autres partis ou presque et même quelques députés LREM s’étant opposés à la non-compensation à la Sécurité sociale des mesures en faveur des Gilets Jaunes.

Malheureusement, ce qui ne s’était jamais fait auparavant – en tout cas, pas aussi ouvertement – vient de se produire.
En marche, tambours battants, vers la destruction de la Sécurité sociale.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.