[Municipales, Noblecourt et Gna] Le Boncoin Libéré a publié une nouvelle annonce hier

Là il s’agit des « personnalités » ayant signé l’appel de Gna.

Passons donc en revue ces « personnalités » mise en avant dans cet encart en première page du DL.

Vous savez que Vladimir Poutine et ses soutiens sont appelés en Russie les « Siloviki », ce qui signifie cornichons en russe, parce que tous dans le même bocal et baignant dans la même saumure. Là, c’est pareil. Nous avons à faire un « clan » dont la quasi-totalité a baigné dans la politique municipale et les fonds zé rentes qui vont avec. On prend les mêmes et on recommence? Éclairage (au projecteur antiaérien 😀 )

Annie Deschamps: ancienne 1ere adjointe, ancienne présidente de l’association de gestion du palais des sports dont le directeur général était M. Chanal qui fut également directeur général d’Alpexpo, La gestion de la SEM Alpexpo a déclenché l’ouverture le 25 janvier 2019 d’une enquête préliminaire suite au signalement de la Chambre régionale des comptes.

Michel Orier, ancien directeur de la MC2 dont la gestion a été épinglée par la Cour des Comptes (contrats passés sans marchés publics et sans aval du conseil d’administration – décidément, c’est une manie – et le reste à l’avenant). Quant aux nominations, on est dans la sempiternelle « mafia » culturelle où des rentes sont renouvelées au mépris de la loi d’un trait de plume comme celle de Jean-Baptiste Luly sous Louis XIV. Preuve en image.

Tal Bruttman: historien qui a été chargé lors de la précédente mandature, donc rémunéré par la ville, d’une mission sur la spoliation des juifs à Grenoble, qui, si c’est faire œuvre d’histoire, ne relève pas des politiques publiques municipales mais appartient à l’université

Gisèle Perez: la secrétaire de la section PS de Grenoble qui a organisé le vote vraisemblablement illégal

Romain Gentil: « coordinateur » de Wizbii. Un site d’annonces d’emploi comme il est existe des centaines depuis 20 ans – Monster, Cadremploi, Linkedin etc. Pourquoi donc un « start-upeur » délaisserait-il son entreprise pour se lancer dans la politique?

Patrick Criqui: Chercheur en économie appliqué et caution environnementale

Bruno Garcia: Artiste

Tout change, rien ne change

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.