BREAKING NEWS ! [Municipales, Noblecourt et Gna] Le document original du collectif Grenoble Nouvel Air – Gna – dont nous avons publié précédemment des photos

Afin de lever tout doute quant à la manière dont les photos et le document sont rentrés en notre possession, nous la dévoilons.

Notre porte-parole s’est introduit déguisé en plombier au Patio avant la conférence de presse et s’est caché dans le faux plafond. Il a ainsi pu prendre des photos et tchouraver le document en toute discrétion.

Vous y croyez? Non. Et vous avez raison. C’est beaucoup plus bête que cela.

Nous les avons achetés 500 euros à Benoît Mollaret.

Vous y croyez? Non. Et vous avez raison. C’est encore beaucoup plus bête que cela.

M. Noblecourt et ses 12 acolytes ont quitté la salle après la conférence de presse en oubliant ce document sur une table. Le Patio est la maison des habitants de La Villeneuve, autant dire qu’il y a du passage. Une personne a trouvé ce document,a pris des photos et les a envoyées à une autre personne qui elle nous les a transmises.

M. Noblecourt, un délégué interministériel qui a entre les mains au quotidien des documents de travail confidentiels du gouvernement, ne sait pas qu’après une conférence de presse dans une salle publique on en fait le tour afin de s’assurer qu’on ne laisse rien traîner. Vous nous direz certes qu’on a bien donné une habilitation secret défense à Alexandre Benalla…

Encore un grand professionnel.

Et ça veut diriger une ville comme Grenoble alors que ça n’est pas capable de gérer des documents internes de campagne qui rendus publics annihilent sa communication avant qu’elle ait commencée et met en lumière une manipulation politico-médiatique par laquelle une candidature à la mairie de Grenoble est dissimulée derrière le faux nez d’un « collectif » au doux acronyme de Gna, alors que tous les postes ont déjà été vraisemblablement répartis entre copains (N’est-ce pas M. Gonzalez?) , le tout en tentant de parasiter un parti dont ça n’est pas membre ( le PS dont sa compagne est n°2 de la fédération de l’Isère) afin de pouvoir bénéficier de ses fonds pour financer sa campagne (Gna n’a pas une thune) en faisant désigner un séide de Gna (au hasard Benoît Mollaret) comme premier des socialistes.

Un peu de sérieux que diantre! Rétablissons la réalité des faits.

La campagne officielle n’ayant pas débuté, les restrictions ne s’appliquent qu’aux exécutifs sortants. Lock ‘n load, feuer frei, chargez!

L’analyse de la manipulation des médias que nous avons faite ce matin est valide:

« On promet en catimini l’exclusivité à un média de presse écrite – au hasard le Dauphiné Libéré et/ou le JDD – contre l’accord d’un jour de parution spécifique et avantageux, ce qui permet de caler à l’avance des apparitions dans les jours suivants en radio et télévision et de dérouler le plan média – et de se foutre ouvertement de la figure des journalistes politiques des médias n’ayant pas l’exclu qui sont obligés de suivre parce qu’il faut bien. Une fois et une fois seulement ce premier blitz accompli, on ouvrira les comptes de Gna sur les réseaux sociaux. »

Autant dire que c’est copieusement raté.

Il va être intéressant de lire le dossier de presse de Gna qui devrait être distribué demain ainsi que l’article du Dauphiné Libéré à qui l’exclusivité de cette conférence de presse a été accordée. Au passage, ce genre d’exclusivité ne se négocie pas au niveau des journalistes, mais bien plus haut. Comme Trump se plaît à la répéter depuis 3 ans : no collusion.

Il va être intéressant de voir la réaction des autres médias dont les journalistes ont été pris pour des pommes en n’étant pas invités, au seul prétexte d’éviter le risque que quelques uns d’entre eux commencent à enquêter et à vérifier l’info, débusquant ainsi la supercherie qu’est le Gna.

Il va être intéressant d’observer la réaction du PS, de LREM et du gouvernement qui en toute logique devraient faire passer un très sale quart d’heure à M. Noblecourt, comme le fit déjà selon nos informations Édouard Philippe, le premier ministre, après la parution de cet article dans l’Obs.

Que faisait un délégué interministériel à faire campagne un vendredi matin plutôt que d’être au travail?

Que fait un délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté à préparer depuis février (en réalité depuis 18 mois) sa campagne pour les municipales au lieu de se dédier corps et âme et à plein temps à sa mission telle qu’elle lui a été confiée par le gouvernement ?

La lutte contre la pauvreté est juste moins importante pour M. Noblecourt que sa petite carrière personnelle. CQFD.

Bonne lecture. Elle vous permettra de mieux comprendre qui sont et ce que pensent Olivier Noblecourt et ses zélotes- et plus important, comment ils pensent. Le discours – la réalité: nous vous laissons juger.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.