[EurOlympe] Jupiter jeté des cieux

Sylvie Goulard a donc été retoquée par le parlement européen.

Ce qui vient de se passer, c’est le rejet d’Emmanuel Macron par le parlement européen mais pas que.

C’est également un rejet de l’Allemagne qui a manœuvré avec Mme von der Leyen pour shunter Jupiter, ce qui aurait été impossible sans l’assentiment de la majeure partie des états membres et des institutions européennes. Depuis la réforme, constituer une commission se fait en liaison constante avec le parlement.

Cela fait fait 2 ans que nous le répétons inlassablement: Macron a réussi en 6 mois, de juin à décembre 2017, à se mettre à peu près tout le monde à dos.

Il a passé son temps à jeter des peaux de banane sous les pieds des allemands, des italiens, des espagnols. Il est allé faire la morale aux pays du groupe de Visegrad. Il osé dire que c’était lui qui avait soufflé à l’oreille de Merkel le nom de von der Leyen pour sortir de l’impasse de la nomination à la présidence de l’Union Européenne après avoir fait un caprice parce que ça n’avançait pas assez vite à son goût. Tout comme il fit un second caprice en refusant le principe du « spitzenkandidat » (principe selon lequel celui qui a mené la campagne pour le parti européen ayant obtenu le plus de sièges devient président de la commission, principe parfaitement logique en démocratie parlementaire).

Pour Macron l’Europe comme a peu près tout est un expédient politique au service de sa personne.

L’enfant-roi vient donc de se prendre une fessée déculottée. Il va falloir qu’il s’y habitue, parce que ce n’est pas la dernière qui lui sera infligée.

El le chœur du grand orchestre cacophonique du Macronistan qui nous chante le grand air de « l’opération politique ». Eh les gars zé gonzesses, on fait quoi dans un parlement? On parlemente et on fait de la politique. Le Parlement Européen, c’est pas la halte-garderie qu’est devenue notre assemblée nationale.

Ce qui est grave c’est que c’est la France qui va payer durablement pour l’insupportable arrogance d’un président qui a une expérience internationale qui ne dépasse pas le périph’ et qui méprise décidément tout et tout le monde dans une constante crise d’hubris.

(bon, ile ne faut pas non avoir une pensée complexe pour se rendre compte qu’il est déraisonnable de proposer une candidate au poste de commissaire au marché intérieur et à la défense sous le coup d’une information judiciaire en France pour emplois fictifs et détournements de fonds publics et qui a montré son manque total de moralité en acceptant de gras émoluments d’un think tank américain..)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.