Le dernier vrai avant les comptables en carton

En 1997, constatant qu’il ne disposait plus de légitimité chez les français pour conduire sa politique, il fit le seul choix honorable, celui du retour aux urnes.

C’est pour cela qu’il figurera dans les livres d’histoire, pour être ce président de la Veme République qui eut le courage de rendre aux français qui le lui réclamait ce qu’ils lui avaient accordé deux ans auparavant alors que rien ne l’obligeait à le faire.

A méditer longuement. Surtout à l’Élysée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.