[Macronistan] Ainsi donc les immigrés sont forcément pauvres et vivent tous dans des quartiers « populaires »

L’aliénation totale d’Emmanuel Macron est patente.

Ainsi, les immigrés feraient forcément parties des classes populaires qui seraient les seules à les voir?

Sibeth Ndiyaye est une immigrée. Fille de feu (la meuf est dead) la présidente du conseil constitutionnel sénégalais et d’un parlementaire sénégalais qui fut le n°2 du parti d’Aboudalaye Wade, elle n’est pas vraiment issue de la classe populaire, et la bourgeoisie française l’a tellement bien vue (n’est-ce pas Martine Aubry ?) qu’elle l’a faite rentrer très vite à la direction du PS alors qu’elle n’avait même pas acquis la nationalité française. Autre exemple: Léa Salamé, née au Liban de parents étrangers, fille d’un ancien ministre de la culture du Liban et ancien conseiller de Koffi Annan et d’une mère libanaise qui est la sœur des gros diamantaires Jean et Albert Boghossian, est également une immigrée. La bourgeoisie l’entend tous les jours de semaine sur France Inter et la voit régulièrement à la télé.

Selon le haut conseil à l’intégration, un immigré est une personne étrangère née à l’étranger et résidant en France.

Pour l’INSEE, toute personne étrangère née à l’étranger résidant en France reste un immigré même après l’acquisition de la nationalité française, ce qui est parfaitement logique.

Cela inclus donc les cadres de grandes entreprises sans statut d’expatrié, les (très nombreux) médecins et autres universitaires exerçant en France, les potentats africains (Afrique du Nord comprise) et leur progéniture résidant complaisamment en France, etc. Cela inclus aussi tous les citoyens de l’UE résidant en France. Cela inclus aussi tous les étudiants étrangers venus faire leur études en France et qui y restent.

Quant à nos concitoyens réputés « issus de l’immigration », la majorité appartient à la classe moyenne. Il y en a même dans la classe dirigeante, c’est dire!

Pour Emmanuel Macron, l’immigration concerne donc des populations étrangères nées à l’étranger et résidant en France qui posent « problème socialement », soit parce qu’elles ont des difficultés à s’intégrer (niveau de compétence, maîtrise de la langue, niveau de revenu etc.), soit pour une partie croissante qui ne veulent pas s’intégrer.

Si ça c’est pas de la conscience de classe et de la double morale. Si ça, c’est pas profondément bourgeois…

Il va effectivement falloir se pencher sérieusement sur la définition de quelle immigration il est question et de savoir si Mesdames Ndiaye et Salamé ne posent pas problème, voir de considérer les renvoyer dans leurs très beaux pays respectifs, qui ne sont pas des zones de guerre 😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.