[Justice en vrac] « Exercice d’activités dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction de service public » Allô la terre (et la jurisprudence supranationale) ?

Il ne s’agit pas de valider l’idéologie des identitaires, qui – qu’on soit d’accord ou pas (nous ne sommes pas, mais alors pas du tout d’accord ) – n’est pas interdite, pas plus que cette organisation d’ailleurs.

Nous, au GAM, nous avons des principes clairement énoncés, les principes républicains et laïcs, à l’aulne desquels on peut juger notre comportement. Ceux qui nous rabattent constamment les oreille avec leurs « valeurs » le font justement parce qu’ils n’ont aucun principe. L’acmé de cela, c’est le Macronistan.

Nous, au GAM, n’avons aucun problème avec le fait que des gens aient des idées qui ne sont pas les nôtres. Nous n’avons pas non plus de problème avec des gens qui ont des idées qui nous révulsent: extrême droite, indigénistes, islamistes, écolo-fascistes etc. C’est avec ces idées que nous avons un problème. Ce sont ces idées que nous combattons, pas les personnes qui les ont (sinon, ça s’appelle la guerre). Quand nous informons la justice, c’est parce que nous avons des preuves documentées de commission d’infractions car il ne saurait s’agir de procès d’intention ou de police de la pensée. Jamais nous ne portons de combat politique par voie de justice.

S’il s’agit d’interdire, de dissoudre « les identitaires », alors c’est une décision administrative qui doit être prise en conseil des ministres, recours pouvant être porté au conseil d’état. Ça c’est déjà vu par exemple pour le SAC (service d’action civique, la « police parallèle » du gaullisme) après la tuerie d’Auriol , pour le groupuscule d’extrême droite de Serge Ayoub, pour des mosquées salafistes, pour des sectes etc. Que le président de la République et son gouvernement prennent donc leurs responsabilités. Mais c’est, on le sait, beaucoup trop leur demander.

Ce jugement ne passera pas l’appel – ou alors, en France, il n’y a plus de justice. Car nous peinons à voir, malgré notre désapprobation et des idées et des actes des « identitaires », quelles infractions ont été commises. Soit on a exercé des activités en se faisant passer pour des fonctionnaires comme Benalla et son comparse Crase (qui courent toujours) , soit on ne l’a pas fait. On ne vous parlera même pas de M. El Guerrab, député LREM qui a fracassé à coup de casque de moto le crâne d’un contradicteur, infraction en flag puisque pas besoin de levée de son immunité parlementaire pour sa mise en examen, et qui siège encore à l’assemblée nationale, toujours pas jugé alors que la comparution immédiate s’imposait. Trankillou.

Oh vous les crétins – allez, au hasard – de Greenpeace ou du DAL, la prochaine fois que vous « occuperez » une centrale nucléaire ou un bâtiment vacant, hein, boum! 6 mois fermes et privations des droits civiques, civils et familiaux pendant 5 ans. Emballez, c’est jugé! Et ne venez pas nous assener que vous êtes des « lanceurs d’alerte » du camp du bien, donc dépositaires d’immunité.

Ça nous fait furieusement penser à Mélenchon qui se réjouissait des perquisitions et du traitement judiciaire de Marine Lepen jusqu’au jour où on lui a fait le même coup avec les méthodes: il a nettement moins apprécié. Alors que pour Bayrou, De Sarnez, Goulard etc. à qui on reproche la même chose, il n’y a eu aucune perquisition.

Demain, ils viendront pour vous: même motif, même punition! (bande de cons!). Ne jamais bramer de joie au passage de la charrette, car on ne sait pas quand on nous y mettra. C’est là la leçon à retenir de la terreur.

En l’espèce justice aussi servile que politique et débile: (a) ça va également pouvoir s’appliquer à ceux qui font des patrouilles pour aider les migrants, au street medics, aux scouts etc. et (b) ça va permettre aux fachos de hurler à la persécution – le pire est qu’ils auront raison…

Traverser une frontière illégalement, pénétrer sur le territoire français est un délit en l’état actuel de la loi française: tout citoyen peut donc interpeller ceux qui le font et les remettre à l’OPJ le plus proche (la même défense que le sieur Benalla).

Quitte à condamner des fachos, autant les condamner pour des faits établis et non pas pour « exercice d’activés dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction de service public »…

La justice ne se préoccupe pas de maintien de l’ordre (c’est la mission de l’exécutif) et encore moins de « morale » qui est déjà incluse dans le droit par le LEGISLATEUR, pouvoir séparé du pouvoir judiciaire. La justice pénale peut préciser l’application de la loi, elle peut remédier aux manquements du législateur. Cela s’appelle la jurisprudence, et c’est une excellente chose. Mais la justice pénale ne peut en aucun cas tordre et la lettre et le fond du droit.

Le problème avec cette condamnation est qu’elle n’est pas fondée sur le droit, mais qu’on a tordu le droit pour pouvoir la prononcer, ce qui s’appelle une justice politique (si elle était encore jurisprudentielle!), ce qui est inacceptable, ce qui ne fait qu’affaiblir l’institution judiciaire et le consensus par lequel tous les citoyens acceptent de déléguer le pouvoir de rendre la justice à des magistrats professionnels parce qu’ils sont indépendants (sauf le parquet), impartiaux (pas assez) et rendent la même justice pour tous (perçu comme étant trop peu souvent le cas) au nom du peuple français.

Plus ce consensus faiblit, plus certains seront tentés de se faire justice eux-mêmes, et là… Voyez simplement ce qui vient de se passer à la Villeneuve

Tenez, nous avons trouvé un dangereux membre de l’ultra-centre qui « exerce des activités dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction de service public ».

C’est un récidiviste!



Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.