[Macronistan local] Retour sur la (délirante) interview de Mme Chalas dans Place Gre’net

Apparemment, il n’y a pas que la municipalité grenobloise qui consomme de l’acide périmé…

Mme Chalas affirme que les 16 « cadres » (on est dans une entreprise?) de la commission nationale d’investiture de LREM ont une « expérience politique » qui n’est plus à démontrer.

Considérons donc qui sont ces 16 « cadres » et explosons de rire. A part le « traître » Alain Richard, ce ne sont même pas encore des seconds couteaux.

Mme Chalas poursuit en arguant de son CV et, accrochez-vous, « du story telling de ce qu’on a fait de sa vie ».
Voilà donc ce que Mme Chalas a fait de sa vie: Agence d’Urbanisme de la Région Grenobloise grâce à papa, puis Mairie de Moirans, commune de 8 000 habitants. Il faut effectivement beaucoup de « story-telling » pour faire croire que Mme Chalas a les compétences et l’expérience nécessaire pour diriger une ville de la taille de Grenoble, ville que par ailleurs elle connaît très mal.
M. Six lui a été officier sous contrat de l’armée française et est effectivement chef d’entreprise dans l’industrie. Même Eric Piolle fut cadre supérieur dans une multinationale…

Le « résultat de 9 mois de travail avec les marcheurs »? C’est faux, puisque Mme Chalas est honnie au sein des marcheurs locaux, comme le montre cette enquête du Postillon. Par ailleurs, Mme Chalas est députée de la 3eme circonscription: comment donc a t-elle eu le temps de travailler avec les marcheurs grenoblois, à moins de ne pas faire son travail de députée à Paris?

Mme Chalas est de DROITE, pas de gauche. Elle doit sa carrière d’abord vraisemblablement à son propre père puis au père Simonet, maire LR de Moirans et baron local, sans oublier Didier Rambaud, sénateur LREM et ancien maire du Grand Lemps. Et elle voudrait nous faire croire qu’elle porte un projet de « centre-gauche »? Dans son investiture par le Politburo de LREM il ne faut voir qu’un arrangement avec la droite, celle du Voironnais, où LREM ne présente personne. Sans compter qu’en cas d’élection de Mme Chalas ça libère la 3eme circo pour M. Noblecourt qui ne désespère pas de revenir même si pas grand monde veut de lui.

C’est quoi d’ailleurs le projet de Mme Chalas? Personne ne l’a lu. Comme celui de Macron en 2017. On voit aujourd’hui le résultat, la catastrophe totale depuis 2 ans à tous les niveaux.

Nous ne commenterons pas les considérations de « stratégie » de Mme Chalas, qui n’a visiblement aucune idée de ce que mot veut dire.

En revanche, elle nous refait le coup de son interview dans Les Affiches en pérorant sur ses « chantiers », et vous allez voir que c’est gratiné question far out.

1 – Mobilité. En gros: « y en a marre des bouchons ». Comment elle va supprimer les bouchons, mystère et boule de gomme. Même plus la LGV qui mettrait Paris à une 1h30 de Grenoble, nous sommes déçus!

2 – « Comment on remet l’éducation, la citoyenneté et la démocratie au cœur des projets autour de l’enfant, de l’emploi, la formation pour que chacun puisse réussir et performer ». (notez l’anglicisme « performer » qui n’est pas français alors que plus de 20% des français n’arrivent pas à finir les mois en bossant à plein temps …)

Mme Chalas sait-elle qu’un Maire n’a que pour mission de financer les écoles maternelles et primaires et strictement aucune compétence en matière d’éducation, de formation et d’emploi?

« Rassurer les entreprises, créer de l’emploi pour qu’elles n’envisagent pas de partir mais de rester et d’investir sur notre territoire ». Nous voyons là que Mme Chalas qui n’a jamais travaillé de sa vie dans une entreprise ne comprend rien, mais alors rien au développement économique. Ce sont les entreprises qui créent de l’emploi, non? Donc Mme Chalas veut créer de l’emploi pour retenir et faire venir ceux qui créent de l’emploi? Il y a comme un gros bug dans le raisonnement là.

3 – La Sécurité. Comme pour les embouteillages, pas l’ombre d’un embryon de programme. Complétement à la rue.

4 – La démocratie participative. Nous avons déjà démontré que Mme Chalas n’y entend rien et qu’elle n’a pas travaillé sur ce sujet à l’assemblée.

Bref, non seulement nous nous retrouvons devant une vacuité abyssale, mais la candidate n’a pas même pas ses éléments de langage en ordre dans sa tête.

Elle va être drôle cette campagne des municipales, mais drôle!


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.