[Macronistan local] CETA pleurer de rire. Emilie Chalas en mode prompteur

C’est toujours avec une délectation non dissimulée et sans mélange que nous bottons le derrière de marcheurs qui déblatèrent sans avoir la moindre idée de ce dont à propos de quoi qu’ils déblatèrent – que même qu’ils n’y comprennent rien.

Après Cendra Motin, cette spécialiste des relations internationales qui avant d’être élue députée fut gestionnaire de paie chez ADP, chez GL Events (tenez donc!) puis chez « Mon service RH », voilà Emilie « Nellie Olleson » Chalas, experte en commerce international ayant forgé son expérience comme fonctionnaire territoriale d’urbanisme dans une commune de 8 000 habitants qui pérore en mode prompteur.

Lire « C’est à ce titre que le gouvernement refuse toute réouverture de négociation du TAFTA avec les Etats-Unis suite à leur retrait de l’accord de Paris. » déclenche chez nous une crise d’hilarité très dangereuse pour notre santé.

Mme Chalas, quelques précisons s’imposent à vous:

1 – Consultez donc notre petit tuto écrit hier pour Mme Motin

2 – Le CETA c’est le TAFTA par d’autres moyens. Même architecture du traité. Même négociations conduites sous le sceau du secret. C’est une copie carbone.
95% des normes au Canada sont les normes américaines because NAFTA (ALENA en Français). Si le Canada autorise les farines animales, les hormones de croissance, la BST, les poulets chlorés, tout un paquet de pesticides qui sont interdits dans l’UE et bien d’autres joyeusetés, c’est parce que les USA les autorisent. Il suffira donc à n’importe quelle entreprise américaine d’exporter vers l’Europe à partir d’une société de trading sise au Canada pour contourner les normes européennes. Le CETA, c’est la fin des normes européennes, du principe de précaution etc. parce que le CETA a été conçu pour cela, dans ce but express, à l’origine.

3 – Le tribunal arbitral est contraire à toute constitution par définition puisqu’il met au même niveau des états souverains et des entreprises! Notre Conseil Constitutionnel moralement corrompu peut bien dire ce qu’il veut: allez donc essayer de traîner les USA devant un tribunal arbitral afin de faire changer les normes de – au hasard – la FDA pour voir! Le tribunal arbitral est la raison pour laquelle Obama a mis un terme aux négociations du TAFTA, parce que le tribunal arbitral aurait été anticonstitutionnel aux USA, qui refusent de pouvoir être déférés ailleurs que devant des tribunaux américains. Les américains se supportent même pas encore les panels de l’OMC où des pays comme le Costa Rica les font condamner.


Souveraineté = l’état impose ses normes à tous les acteurs parce que l’état est supérieur à tous les acteurs, parce que garant de l’intérêt général. Pour citer Carl Schmitt: « Le souverain est celui qui décide de l’exception ». Avec le tribunal arbitral, des entreprises pourront décider de l’exception. Ergo, l’état ne sera plus souverain.

On va même vous expliquer comment ça va se passer: les multinationales vont attaquer tous azimuts, et à chaque fois qu’une obtiendra gain de cause sur une norme, hop! Département de la Justice, loi extra-territoriale, amendes astronomiques imposées à des entreprises européennes, à moins de changer la norme comme on nous dira de la changer. L’affaire Alstom, ça ne vous dit rien? Quand on voit comment Macron a géré cela, c’est pas rassurant.

3 – Le Canada, petit marché de 37 millions d’habitants (plus petit que l’Italie, l’Espagne ou la Pologne), n’est pas un « partenaire stratégique ». C’est un partenaire historique, ce qui n’est pas la même chose.

4 – L’OMC fut crée pour justement éviter ce genre situation et s’assurer que le commerce international se fasse selon des règles communes tout en laissant à chacun le choix de décider de ses normes. That much for « multilateralism » et pour la « souveraineté européenne ».

Il y a justement de quoi s’inquiéter car le CETA c’est la mort de ce qui faisait de l’UE la référence mondiale en matière de normes, au point que même l’Inde et la Chine les adoptaient. Ne venez plus jamais nous parler d’Europe, Mme Chalas.

Or, Chère Mme Chalas, les normes et standards sont LE champ de bataille du commerce international où se livre une guerre totale.

Prenons l’exemple du GSM, le standard mondial en matière de téléphonie mobile; il est européen et a supplanté très rapidement la norme américaine NMT. Résultat des courses: il n’ y a aucun équipementier américain de téléphonie mobile.

Prenons l’exemple des normes d’émission des véhicules (Euro I, II, III, IV, V etc.), qui sont utilisées à peu près partout dans le monde (et même dans certains états américains comme la Californie sans l’avouer, bien sûr). Résultat des courses: il n’y a plus un seul fabricant américain de pots catalytiques, tous rachetés par des européens.

Vous saisissez les enjeux économiques et la portée stratégique des normes?

Le CETA, c’est le coin dans le système des normes européennes, le plus cohérent donc le plus robuste au monde. Le CETA, c’est le début de son explosion

Quand apprendrez-vous donc à vous taire au lieu d’écrire des âneries plus grosses que vous?

Nous n’êtes pas sourde, vous êtes juste ignare, incompétente et menteuse. Nous espérons que les paysans de la FDSEA 38 et des autres syndicats agricoles viendront déposer un gros tas de fumier devant votre permanence, une fois par semaine, tant que le CETA n’aura pas été dénoncé.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.