[Grande Mosquée] Nous prendrait-on pour des الحمير (*)

(*) ânes

Attention, nous ne sommes nullement opposés à la construction de mosquées. Bien au contraire.

En revanche il faut que cela se fasse en bon ordre, sans subvention aucune, dans le respect de la loi et sans clientélisme politique.

Or, là, le compte n’y est pas.

1 – « Lieu de culte de proximité » ? Ceci n’est donc pas une grande mosquée. Cet équipement va encore plus renfermer ce quartier sur lui-même. Le principe est tout de même une mosquée par manteqa – une moquée par « quartier » – dans l’ensemble du monde musulman. On ne va dans une mosquée qui n’est pas « la sienne » que quand on voyage (et encore, certains ne le font pas car il n’y a nul besoin de lieu de culte pour prier dans l’Islam).

2 – La salle de prière est ouverte toute l’année uniquement aux musulmans. C’est un principe coranique fondamental que les non-musulmans ne peuvent pénétrer habituellement dans une mosquée. Sinon, pourquoi faire une journée portes ouvertes, si c’est ouvert à tous en permanence ?

3 – La ségrégation homme-femme sera bien réelle

4 – La valeur vénale du terrain est bien supérieure à 270 000 euros. Le prix moyen du m² de terrain à bâtir dans un rayon de 20 km de Grenoble est de 242 euros. A Grenoble, c’est forcément plus cher sans compter le coût d’aménagement, mais prenons donc ce prix moyen à fins d’illustration. Alors la valeur vénale du tènement de 2 500 m² est de 605 000 euros. Ce qui signifie donc que la collectivité – quoiqu’en di sent les domaines à qui on ne peut se fier vu leur habitude de systématiquement sous-évaluer la valeur du patrimoine public puisque se basant la valeur fiscale qui n’a pas été réformée depuis la fin des années 70 – subventionne la construction de cette mosquée d’une somme de 335 000 euros. Ce qui est est contraire à la loi de 1905, donc illégal.

Si nous prenons le prix moyen du terrain à bâtir dans l’Isère – 156 euros/m² – on arrive à une valeur vénale de 390 000 euros, ce qui n’est pas 270 000 euros.

Si nous appliquons les prix pratiqués dans les ZAC grenobloises pour du logement social (220 euros/m² de plancher si nous nous souvenons bien) en partant sur une emprise du bâtiment de 2 000 m², la valeur vénale est de 440 000 euros. Et nous ne comptabilisons qu’un seul étage parce qu’il ne s’agit pas, d’habitation, alors que la mosquée en comptera 2.

Rappel de l’article 2 de la loi de 1905:  » La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes.

5 – Le clientélisme confessionnel est patent, de toute part. Vous savez très bien ce que nous en pensons: c’est nocif pour la collectivité et pour la société.

Nous avons l’exemple d’un culte qui a construit son église à Grenoble il y a peu:
L’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours (les mormons). Ils ont acheté un terrain à un propriétaire privé au prix du marché, ont déposé un permis de démolir la maison qui s’y trouvait, ont déposé un permis de construire et on construit leur église. Sans rien demander à quiconque et encore moins à la collectivité.

Ils peuvent librement exercer leur culte sans devoir rien à personne ni sans que personne ne puisse leur dire quoi que ce soit.

Il doit en être ainsi pour tous les cultes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.