[Macronistan] Petite leçon de subversion à l’adresse de ceux qui nous gouvernent

Et on remet un rond dans la babasse! Et que le fait de manifester, à partir du moment où il y a des casseurs, c’est être complice des casseurs, « complice du pire ».

Emmanuel Macron, qui affirme cela sciemment, mets sur le même plan des gens qui commettent des délits en cassant des abribus, des vitrines etc. et, au hasard, les terroristes du Bataclan.

Ce faisant, il efface la fondamentale différence entre dégâts matériels et dommages corporels, entre d’un côté casser et de l’autre blesser, estropier ou tuer. Pas très malin.

Se rendre complice d’une infraction est fournir les moyens matériel de sa commission sans pour autant la commettre. C’est par exemple prêter sa voiture à un braqueur. C’est un acte individuel.

Nul manifestant pacifique ne saurait être tenu responsable de « casses » survenues lors de la manifestation à laquelle il participe- à moins d’avoir personnellement passé des pavés et autres cocktails Molotov etc. à des casseurs.

Venant de se prendre deux grosses remontées de brettelle – une de l’ONU et une du Conseil de l’Europe – critiquant de manière précise la doctrine de maintien de l’ordre, l’usage systématique et indiscriminé de LBD et la loi liberticide « anticasseurs », confronté à un mouvement qui n’est pas près de s’éteindre et auquel il est incapable d’apporter réponse et surtout résolution, le président de la République ne connaît que la surenchère, en espérant à la fois diaboliser les gilets jaunes (ce qui n’a pas fonctionné depuis 3 mois et ne fonctionnera pas plus aujourd’hui) et s’exonérer de toute responsabilité.

La France est la risée de l’Europe entière! Imaginez vous que pour +/- 80 000 manifestants annoncés par le ministère de l’intérieur chaque week-end, on mobilise 80 000 fonctionnaires de police et militaires de la gendarmerie! Un flic ou un pandore par manifestant! Et on est pas capable de limiter la « casse »?

La subversion, il ne faut jamais la pousser au delà du stade subcritique, sinon elle vous pète au visage. C’est ce qu’on appelle le « blowback ».

Voyez l’affaire Benalla…


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.