[Macronistan local] « Quartiers de reconquête républicaine du quotidien »

Le Macronistan est bien curieux pays.

Mme Chalas, qui décidément ne veut pas entendre que personne ne veut d’elle à Grenoble, même pas les « militants » LREM qui ne la supportent plus (lire le dernier Postillon, c’est édifiant) pas plus que son assistant parlementaire (qu’on a tenté sans succès d’imposer comme référent LREM de l’Isère en dépit du vote des « militants »), nous pousse encore un de ces refrains vides dont les marcheurs ont le secret.

Ce n’est pas le rôle d’une députée que de se mêler de la politique locale, et certainement pas de donner des leçons à qui que ce soit quand on sait comment les incidents de Moirans ont été géré par la ville dont elle était alors Directrice Générale des Services.

Tout d’abord, « quartiers de reconquête républicaine » ne veut rien dire. C’est un label, un habillage de plus. Personne ne connaît la réalité des moyens alloués, la seule chose qui importe.

S’il s’agit comme à Pau, la ville de Bayrou, de rajouter une douzaine de policiers et/ou gendarmes pour des quartiers abritant plus de 15 000 habitants, laissez-nous rigoler un bon coup: pour des manifestations rassemblant 80 000 gilets jaunes, le pouvoir aux abois mobilise 80 000 membres des forces de l’ordre, soit un flic ou un pandore par manifestant (nous sommes la risée de le terre entière).

Dans les quartiers, ce ne sont pas des intérimaires, des chauffeurs routiers, des petits employés, des retraités etc. mais deux groupes distincts, très bien organisés et « professionnels » dont les intérêts convergent auxquels on est confronté: les trafiquants et les islamistes, qui ont l’habitude d’esquiver la police, qui maîtrisent l’art de la dissimulation et du contrôle du terrain – et qui ne rechignent pas à la violence extrême, y compris contre les forces de l’ordre (quand on sait ce qui circule comme armes…)

Enfin, quand on voit le clientélisme éhonté dont Mme Chalas fait systématiquement preuve – le dernier épisode étant de rediriger vers sa permanence des demandes de stage avec la complicité d’une vice-président du medef isérois se trouvant être le nouveau référent LREM- cela ne laisse rien présager de bon.

Mais le plus navrant est le communiqué de Mme Chalas sur la loi dite « anticasseurs ».

Nous avons déjà expliqué que cette loi est à la fois anticonstitutionnelle et anticonventionnelle.

La constitution de la Veme République, la Convention Européenne des droits de l’Homme et la Charte européenne des droits fondamentaux posent toutes les trois que la liberté de circuler ne peut être restreinte par l’autorité administrative.

La liberté de circuler ne peut faire l’objet de restriction que par un juge du siège soit dans le cadre d’une instruction posant des conditions de contrôle judiciaire (voyez, comme celles que Benalla et Crase n’ont pas respectées) soit comme une peine complémentaire à une peine principale prononcée par un tribunal (comme par exemple les interdictions de séjour).

Mme Chalas quand elle écrit par communiqué « Loi anticasseurs, de quoi parle t-on? » n’a pas la moindre idée de ce dont elle parle.

Cette loi est liberticide, elle repose dans les faits sur un fichage en masse des opposants politiques (voir les instructions données aux renseignements Territoriaux qui ont fait bondir plus d’un vieux briscard de cette maison), et ses dispositions seront systématiquement annulées par la justice administrative, comme la quasi-totalité des assignations à résidence le furent durant l’état d’urgence.

Quel est donc l’intérêt de cette loi, puisqu’elle est illicite? Outre les aspects électoraux – vite, la droite, le parti de l’ordre pour ne pas se prendre une veste aux européennes, ce qui est un très mauvais calcul politique – c’est en fait bien pire que cela.

Le calcul de ce pouvoir de dangereux et incompétents amateurs est que les référés libertés intervenant sous 48 heures, cela sera suffisant pour empêcher les gens de manifester.

Le premier contrat social est l’état de droit, qui en France est à géométrie variable. Il suffit de comparer la répression inouïe des gilets jaunes et la mansuétude dont bénéficie un certain Alexandre Benalla, qui, alors que sous contrôle judiciaire, se promène à Londres pour voir une autre globale racaille, M. Djouri, rend visite avec des passeports diplomatiques à des chefs d’état africains accompagné par un escroc international condamné à de multiples reprise en France, négocie des contrats privés alors qu’en poste à l’Élysée et accrédité secret défense avec des oligarques russes, se fout ouvertement de la figure et des sénateurs et de la justice etc.

Cette inique loi pose non seulement l’inversion de la charge de la preuve en posant la présomption de culpabilité puisqu’on restreint la liberté de circulation d’individus qui n’ont pas été condamnés, mais elle conduira à un désordre judiciaire total, où l’état sera lui systématiquement condamné autant par des juridictions nationales que supranationales.

Mme Chalas: terminez votre mandat de députée (qui durera jusqu’à l’inévitable dissolution) et retournez vite dans la fonction publique territoriale.
Vous n’avez ni les connaissances techniques, ni les compétences ni les qualités humaines pour faire de la politique. Vous démontrez jour après jour votre incapacité à penser par vous-même, puisque vous vous contentez de seriner bêtement les éléments de langage que vous donne l’exécutif.

Or ce n’est pas ce qui est attendu d’un parlementaire.

Cette loi, Mme Chalas, on trouvait la même dans l’Italie de Mussolini, l’Allemagne d’Adolf Hiitler, l’Espagne de Franco, le Portugal de Salazar, l’Union Soviétique, l’Albanie de Hoxha, le Chili de Pinochet et on la trouve encore en République Populaire de Chine, en Corée du Nord etc.

Effectivement, il faut savoir de quoi on parle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.