[Macronistan Bananier] La panique au zâteau

Vous avez tous suivi la démission d’Ismaël Emelien de sont poste de conseiller spécial de Macron.

On nous dit que c’est parce qu’il écrit un livre sur le « progressisme » et le quinquennat de Macron, et qu’il ne pourra parler dans les médias de son livre s’il reste à l’Elysée.

Nous prendrait-on encore pour des buses?

Gardons à l’esprit que M. Emelien est impliqué dans la « couverture » de l’affaire Benalla (son téléphone a borné près du café ou se trouvait Benalla le soir où il a remis à M. Emelien les fichiers de vidéo protection du 1er mai). Mais pas que: n’oublions pas non plus l’affaire Las Vegas! Havas, l’ancien employeur de M. Emelien choppe sans mise en concurrence un marché de 450 000 euros pour que Zupiter puisse aller faire le beau au CES, affaire une fois de plus bien traitée par la justice puisque seule Havas est mis en examen comme personne morale. C’est bien connu, ce ne sont jamais des hommes et des femmes qui prennent des décisions!

Mais surtout, ce cher M. Emelien va pouvoir saturer les plateaux à propos de son bouquin pendant la campagne des européennes sans qu’on puisse lui imputer de faire campagne pour Macron et LREM. Et vous allez voir qu’il va sans doute figurer en position éligible sur la liste des marcheurs.

Autant dire que son bouquin n’intéresse personne, car le progressisme autoproclamé à la Macron n’est somme toutes que les recettes éculées de Reagan, Thatcher, Blair Schröder, dont on connait les résultats catastrophiques.

Là où ça devient drôle, c’est que la conseillère justice de Macron est sur la voie de sortie. Gageons que Mme Djemni-Wagner est remerciée non pas parce qu’elle n’a pas fait son boulot, mais plutôt parce qu’elle a refusée de rentrer dans le jeu de Macron qui foule systématiquement aux pieds la séparation des pouvoirs.
Ne soyons pas dupe: le désordre total vient bien du sommet, du Président lu-même.
Très de drôle de voir les noms qui circulent pour remplacer Mme. Djemni-Wagner.

Mais encore plus drôle, le frère du Procureur de Paris, M. Rémy Heitz, n’est t-il pas passé par le cabinet de l’inutile Belloubet, garde des sceaux de son état? Ca va: on reste en famille!

République bananière.



Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.