[Macronistan et Caillera Inc] 30 000 pieds au dessus du Watergate

Le Watergate, ce fut le comité pour la réélection de Richard Nixon qui dépêcha une bande de barbouzes pour « sonoriser » les locaux du comité démocrate national. Les barbouzes furent arrêtées en flagrant délit.

Ce n’est pas l’effraction des locaux du comité démocrate qui précipita la chute de Nixon, mais le fait qu’il utilisa des moyens de l’état pour dissimuler le fait que non seulement il était au courant, mais que c’est bien lui qui en donna l’ordre.

Avec l’affaire Benalla, on se situe bien au delà du Watergate question gravité.

Non seulement nous savons que Benalla faisait du business privé avec un oligarque russe proche du Kremlin alors qu’il était à Élysée et qu’il été accrédité secret défense, non seulement nous savons que Benalla a menti sous serment au sénat, non seulement nous savons que Benalla a utilisé des passeports diplomatiques alors qu’il n’en avait pas le droit pour voyage avec un escroc franco-israélien condamné à de multiples reprises en France et aux USA, non seulement nous savons que le contrat russe est passé par des canaux financiers opaques passant notamment par le Maroc, non seulement nous savons que Benalla et crase n’ont pas respecté les conditions de leur contrôle judiciaire,

mais on apprend aujourd’hui que cette affaire implique le compagnon de la commissaire divisionnaire cheffe du groupe de protection du Premier Ministre et que ce couple a reçu Benalla fin juillet au domicile de cette commissaire divisionnaire (non mais cette fliquette est folle: Benalla est un pestiféré. Quand on a un poste pareil, on se passe de telles amitiés durant le temps de la procédure et du procès).

On apprend également que si 2 magistrats du parquet de Paris accompagnés de 3 fonctionnaires de police dont le numéro 2 de la criminelle (rien que ça! La crim’) ont tenté de procéder à une perquisition par surprise (une enquête préliminaire ne permet de pas de procéder à des perquisitions coercitives sauf ordonnance du juge des libertés et de la détention), c’est parce que le directeur de cabinet du Premier Ministre a écrit au procureur de la République de Paris pour lui signaler ce qui ne sont même pas encore des renseignements, mais de simples rumeurs résultantes de questions posées à Matignon par un journaliste de Valeurs Actuelles.

Le Procureur de la République de Paris a visiblement ouvert une enquête préliminaire pour violation de la vie privée et détention de matériel d’interception sur la seule base de ces rumeurs.

Le Procureur de la république de Paris a été personnellement choisi par Emmanuel Macron.

Dans un pays normal (Allemagne, pays scandinaves, Royaume Uni, Italie, USA etc.), le premier ministre, la ministre de la justice et le procureur de Paris auraient déjà démissionné.

C’est une affaire d’état comme on en a jamais vu!
Les agissements de la justice sont ahurissants.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.