[Macronistan] Le nouveau président de la Fondation de l’Islam de France commence fort

Non, non, M. Ghaleb Benchiekh! Arrêtez de faire le faqîh! 😀

« Réconcilier la nation tout entière avec sa composante islamique »

Faut y aller molo sur le kîf là! Faut arrêter de renverser les termes de l’équation.

Il n’y a pas plus de composante islamique de la Nation qu’il y en a une catholique, protestante, juive, bouddhiste, mormone, scientologue, athée etc. puisque la citoyenneté, donc l’appartenance à la Nation, ne se définit pas selon des critères confessionnels.

Quand comprendra t-on que quand l’État est laïc, la société l’est aussi?

C’est à la « composante islamique » de la population française de se soumettre aux principes et aux lois de la République afin de s’intégrer à la Nation, d’autant que ses libertés individuelles et collectives sont garanties, ce qui ne se vérifie pas dans les pays musulmans.

C’est fort heureusement déjà le cas de l’immense majorité de nos concitoyens musulmans. Seule une minorité pose problème. Cette minorité, salafistes et frères musulmans, est celle qui dans les faits mène la danse et pourrit la vie de tout le monde, à commencer par celle de ses coreligionnaires. Elle doit être combattue idéologiquement, politiquement, culturellement, théologiquement (et ça c’est la seule affaire de nos concitoyens musulmans) et avec l’application systématique mais juste de la loi.

C’est parce que l’Islam politique est un échec total dans les pays musulmans que des gens peu recommandables comme les frères musulmans ont fait de l’Europe leur priorité, selon le raisonnement suivant: et si la démocratie était la condition de l’avènement du « califat » puisqu’en démocratie on a la liberté de conscience et d’opinion, liberté qui n’existe pas ou peu dans les pays musulmans?

Nous avons également un problème de politique étrangère. Un « Islam de France » ne pourra se construire qu’à partir du moment où la Nation le protègera des influences extérieures, toutes néfastes.

Il va donc falloir aller expliquer gentiment à nos amis algériens, marocains, tunisiens, turcs, pakistanais, sénégalais, libanais etc. et très fermement aux saoudiens et qatari qu’aucune diplomatie religieuse afin d’obtenir une influence sur notre politique intérieure comme extérieure ne sera tolérée sur le territoire français.

Il va falloir aller expliquer à nos amis marocains, algériens, tunisiens, sénégalais, libanais etc. qu’il est inacceptable que des français, nés de parents français eux-même nés de parents français conservent une double nationalité qui n’a aucune raison d’être (dahir ou pas dahir).

Quand nos chers politiques vont faire campagne et/ou lever des fonds dans ces pays par clientélisme communautaire et confessionnel, on est pas rendu.

Après avoir vendu la France à la découpe comme secrétaire général adjoint de l’Élysée, puis comme ministre de l’économie (accord secret autoroutes, Alstom, Toulouse Blagnac etc.) et continuant de le faire comme président de la République (Française des jeux etc.), Emmanuel Macron impose une autre de forme de vente à la découpe, confessionnelle. C’est la seule raison de sa volonté de « réforme » de la loi de 1905 qui ne vise pas un seul instant à résoudre les problèmes que pose l’Islam pour le bien de nos concitoyens musulmans et de la société dans son ensemble, mais uniquement à « rembourser » ceux qui l’ont fait élire (même cas de figure que la suppression de l’ISF) et s’assurer de l’allégeance électorale d’une partie de la population facilement identifiable et mobilisable (ce qui a un nom: clientélisme).

La peur et la crispation vis à vis de l’Islam en France sont mineures, sinon nous aurions vu des hordes chassant le musulman après les vagues d’attentats. Les français sont restés d’un calme impérial.
Le communautarisme confessionnel et l’identitarisme d’origine ne sont pas le fait des « français ». Il est le fait de ceux qui en jouant sur une appartenance ne constituant qu’une infime portion de leur « identité » personnelle ont pour ambition de créer des inégalités de statut, ce à des fins tant économiques que politiques.

L’Islam a été importé en France par l’immigration. C’est un phénomène qui en lui-même n’est ni bon ni mauvais. C’est la manière dont politiquement on « traite » ce phénomène qui va décider de son destin.

Force est de reconnaître que l’antiracisme, une urgente et bonne chose a priori, par la manière dont il a été monétisé politiquement (Merci Désir, Dray et toute la bande) n’a engendré que catastrophes, permettant à certains de confondre sciemment minorités au pluriel avec peuple au singulier. L’expression « quartiers populaires » pour décrire les banlieues est là pour nous le rappeler, et les GJ ne font somme toute que montrer que non, la classe populaire dans son écrasante majorité n’habite pas en banlieue.

C’est au surplus nier deux faits irréfutables:

(1) quand on parle de « français issus de l’immigration », on ne parle que de ceux de nos concitoyens issus de l’immigration maghrébine et d’Afrique sub-saharienne. Bref, une argutie totale; et

(2) on nie par la même occasion l’existence d’une très importante classe moyenne « issue » de cette immigration. Il suffit pourtant de se rendre dans n’importe qu’elle administration française pour voir des fonctionnaires de catégorie B et A « issus de l’immigration » – donc ayant fait des études et ayant réussi des concours administratifs. Il en va de même dans tous les secteurs d’activité.

Quant à ceux qui sciemment réduisent immigrés à prolétariat, est-ce bien la peine d’un seul instant les considérer?

Soyons clairs: en démocratie, on vit avec qui on veut. Refuser l’altérité n’est pas faire preuve d’un sain jugement; cela reste néanmoins une liberté.

La discrimination sociale reste en France bien supérieure à la discrimination « raciale ». La série des gilets jaunes nous en apporte la brutale démonstration.




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.