[Macronistan local] La grande débâcle locale

Chantal Jouanno, la présidente de la commission nationale du débat public, affirme que le « grand débat est faussé ».

Pas besoin d’être grand clerc pour le savoir. Le site web avec son questionnaire niveau devoir de marketing, étude de marché, première année de BTS action commerciale; les raouts de Macron avec des maires triés sur le volet qui ne sont pas des débats mais un jeu de questions auxquelles Jupiter apporte des réponses à portée pédagogique – ce n’est même pas encore un cours, car le prof est incompétent; la fausse confrontation avec les gilets jaunes hier parfaitement orchestrée dans la commune du Ministre de l’Agriculture Didier Guillaume (un foudre de guerre l’ancien président du groupe socialiste au Sénat) etc.

Bref, à la fois un enfumage total, une opération de communication, et beaucoup plus grave, une campagne électorale qui ne dit pas son nom à moins de 6 mois des européennes financée par les deniers publics, ce qui est illégal.

Et v’là t-y pas que dans notre bonne métropole les députés LREM y vont de leur « débâcle locale ». Comme quoi il s’agit bien d’une campagne électorale, puisque qu’aucun autre élus – ceux des cantons, les conseillers régionaux, les maires – y sont associés. C’est LREM pur jus. Et cela ne dure que deux heures, c’est dire si on va avoir le temps de débattre

Alors oui, nous allons encore ricaner – la révolution par la dérision quoi ! (arme redoutable que la dérision). Sans ricaner, nous risquerions de nous énerver. Au surplus, nous faisons tout de suite le travail de mise en contexte, comme ça les journalistes n’auront pas d’excuse.

Emilie Chalas: démocratie et citoyenneté. Première remarque, Ces deux sujets sont traités dans notre constitution.
Deuxième remarque, nous avons démontré à de multiples reprises que Mme Chalas n’entend rien, mais alors rien au sujet.

Catherine Kamovski: organisation de l’Etat et services public. Là, nous poussons un énorme éclat de rire.

Olivier Véran: protection sociale et accès aux soins.
Souvenons-nous que M. Véran est celui qui voulait supprimer « sécurité sociale » de notre constitution. M. Véran agace et dans le même temps amuse les économistes de la santé sérieux tellement son discours est dogmatique et coupé de la réalité. Va t-il nous expliquer comment Macron, son gouvernement et sa majorité entendent casser la sécurité sociale et le système d’assurances sociales géré de manière paritaire en les mettant en faillite, le tout pour mieux privatiser?

Jean-Charles Colas-Roy: Transition écologique. Alors déjà, on ne parle pas de transition écologique mais de transition énergétique. Transition écologique ne veut rien dire. On rappelle juste la loi sur l’extraction pétrolière qui s’est avéré une sinistre farce et dont M. Colas-Roy fut le rapporteur. Encore quelqu’un qui parle de choses qu’il ne connait ni ne comprend.

N’avez-vous pas cette désagréable impression qu’on se fiche vraiment de nous?


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.