[Macronistan local] LREM aux municipales à Grenoble : du vide, de la vacuité, et encore du vide

LREM présente ses ambitions pour Grenoble, devant une cinquantaine de personnes.

Au passage, vous allez voir, c’est très drôle:

Olivier Six, le même qui a donné l’adresse de la permanence de Mme Chalas à des habitants pour obtenir des stages lors d’une réunion à Villeneuve, un des vice-présidents du Medef isérois, devenu référent départemental de LREM?

Là, on est en plein clientélisme, pile-poil dans la définition donnée par Anticor:  » Le clientélisme électoral, procédé par lequel un élu obtient l’allégeance d’une personne, voire d’un groupe, en échange d’un avantage ».

« Il fallait un point d’entrée. On aurait mis l’adresse medef.com, on aurait été taxé de faire la campagne du Medef » – sauf que vous faites campagne pour LREM, M. Six. Vos collègues du Medef apprécieront. Les électeurs eux apprécieront votre franchise. La presse elle, la goûte déjà.

Olivier Six: « Il faut que l’on redonne à la Métropole une vision cohérente, que l’on rassemble les gens pour donner à Grenoble toutes ses chances d’avoir sa place dans le monde de demain, et de devenir la plus belle ville du monde »

Avec le sempiternel powerpoint où on peut lire cette phrase ahurissante: « 2019 un nouveau départ ».
Vu comme c’est engagé, LREM risque effectivement de devoir partir les jambes à son cou! C’est pas qu’on les avait pas prévenu dès le début: marcheurs apprenez vite à courir, vous en aurez besoin! Oh M’sieurs Dames, vous y êtes là!

Encore des poncifs, des exhortations, des arguties.

« Redonner à la métropole une vision cohérente ». Vous êtes sûr M. Six? Ce ne serait pas plutôt à vous d’avoir une vision cohérente de la métropole, en gardant à l’esprit ce bon mot de feu le chancelier Helmut Schmidt « celui qui a des visions doit consulter »?

« Il faut ». Yaka!

« Monde de demain », c’est quoi? Définissez et décrivez précisément, merci!

« Le pays doit se transformer ». En quoi? Définissez! Décrivez précisément! Non parce que Macron et LREM sont en train de le transformer par leur seule faute en champ de bataille, bataille que de toute manière Macron et LREM on déjà perdu, tant en France qu’en Europe.

Mais le pompon revient une fois encore à Mme Chalas qui déclare :
« Je suis grenobloise d’origine , je suis urbaniste et sociologue de formation, j’ai quinze ans de vie municipale en tant que fonctionnaire, j’ai du fond à apporter au pot commun !« 

Non Madame Chalas, quand on est fonctionnaire on a pas 15 ans de vie municipale. Non Madame Chalas, vous n’avez pas 15 ans d’expérience à Grenoble mais à Moirans, ville de 8000 habitants, ce n’est pas du tout la même chose et certainement pas la même ville, pas la même métropole.

Non Madame Chalas, vous n’êtes pas sociologue – un sociologue est quelqu’un qui a un doctorat en sociologie et dont le métier est l’enseignement et la recherche en sociologie. Ce n’est pas votre cas. Au surplus, vous avez un diplôme de criminologie, pas de sociologie.

Si vous avez bien un DESS d’urbanisme, vous n’êtes pas architecte-urbaniste (profession réglementée). On rappelle juste que vous avez obtenu votre diplôme dans la faculté où votre papa, Yves Chalas, était directeur scientifique et qu’ensuite vous avez intégré l’Agence d’Urbanisme de la Région Grenobloise (la passerelle criminologie – urbanisme, vous nous expliquez? Bien sûr, le fait que vous soyez la fille de votre père ne vous a aidé en rien. Nous n’aurons pas l’outrecuidance de l’insinuer). Vous avez plus tard réussi un concours d’ingénieur territorial, ce qui est tout à votre honneur, puis trouvé un poste à Moirans (mais pas dans une grande ville).

« Pot commun » ? Quand on regarde la manière dont vous exercez votre mandat de députée (deux exemples, un ici, l’autre ) nous doutons fort que vous ayez du « fond » tout court, alors à en apporter au pot commun… Comme Macron ne connaît ni ne comprend la France, vous ne comprenez ni ne connaissez la ville et sa métropole.

Ce que nous attendons avec délectation – parce que nous sommes méchants – c’est que les Tif et Tondu locaux que sont les sieurs Gemmani et Chamussy se joignent à cet équipage de chevaux pas débourrés.

Alors on pourra vraiment commencer à rigoler. Suffira d’un petit coup de cravache pour que ça tire dans tous les sens et renverse la carriole.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.