[Macronistan] Macron rencontre les patrons à Versailles le 21 janvier, jour de la décapitation de Louis XVI…

Pour quelqu’un qui se targue d’avoir la pensée complexe, Jupiter se contente d’appliquer encore et toujours les mêmes recettes de cuisine simplistes. Le grand débat n’est qu’un avatar des fumeuses « consultations » qu’on avait à l’époque montées en épingle comme étant la base du programme de Macron alors que celui-ci avait été rédigé par avance dans des cénacles parisiens. On ne sortit de ces « consultations » que ce qui permettait de justifier les positions de Macron. Il fit campagne sans présenter son programme, ayant même le toupet de déclarer qu’il n’importait pas: c’était son « projet » qui comptait. Une fumisterie, vaste au point d’avoir fonctionné.

Aujourd’hui il reçoit des grands patrons à Versailles « afin de rassurer les investisseurs étrangers » quant à la situation du pays. La situation du pays parlons-en!

Zéro pointé en matière budgétaire;
Zéro pointé en matière de croissance;
Zéro pointé en matière d’emploi;
Zéro pointé en matière sociale;
Zéro pointé en matière d’enseignement et de recherche;
Zéro pointé en matière de défense;
Zéro pointé en matière de lutte contre le terrorisme et l’islamisme;
Zéro pointé en matière européenne où son « projet » n’a jamais recueilli l’assentiment de nos partenaires alors que « dans le même » il a réussi à se les mettre presque tous à dos, à commencer par le peuple frère italien; et
Zéro pointé en matière de politique étrangère, où il est complément inaudible (forcément, il n’a rien à dire).

Vous l’aurez compris: tout comme il le fit alors qu’il était ministre de l’économie, il est en campagne avec l’argent public, cette fois-ci pour les européennes. Son appel du pieds au « parti de l’ordre » par la reprise éhontée de certaines proposition de Les Républicains ne se traduira pas forcément dans les urnes aux européennes, élections à la proportionnelle sèche à un tour.

Macron fut biberonné à deux mamelles. La première, celle des « oligarques » lui donna la notoriété (90% de la presse nationale est aux mains d’une dizaine de personne) et l’argent dont il avait besoin pour être élu. L’autre, celle des Jouyet et al. lui donna accès la technostructure à laquelle il promit le « en même temps », c’est à dire que tout ce beau monde ne verrait pas ses postes, avantages et privilèges remis en cause pas l’alternance politique

Emmanuel Macron cherche encore à se poser comme le seul rempart possible au RN. Vous allez voir que bientôt on va nous sortir le sempiternel refrain sur l’Europe menacée par les « populistes », que la démocratie est en danger etc.

Nous ne sommes plus en 2017. La situation a radicalement changé. Le niveau d’exaspération est tel que ceux, 60% des français qui soutiennent les gilets jaunes, voteront contre Macron, tout comme « le parti de l’ordre », 25% des français, qui le rend responsable du pourrissement de la situation. Il ne lui restera que sa petite base de 15%, cette minorité de français qui n’a jamais reculé devant aucune compromission pour protéger ses petits intérêts étroits – vous savez, ces français à qui on doit la capitulation de 1940, le vote des pleins pouvoirs à Pétain et la collaboration?
Non parce que la résistance, on l’oublie trop souvent, fut un phénomène essentiellement populaire. C’était pas les hauts fonctionnaires, les grands patrons et les cultureux qui faisaient dérailler les trains, montaient des coups de mains, écumaient le terrain pour recueillir des renseignements etc.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.