[Au secours] Emilie « Nellie Olson » Chalas reparle de démocratie, notamment de la locale

Un fatras d’arguties indescriptible. Mme Chalas devrait vraiment éviter de discourir sur des choses qu’elle ne connait pas plus qu’elle ne les comprend.
Cela lui évitera bien des désagréments

Mme Chalas « (…) directrice générale de maire [Directrice générale de maire? pas trop non. Directrice générale des services d’une commune de 8 000 habitants) , urbaniste (…), grande constitutionnaliste et experte mondialement reconnue en matière de démocratie et de gouvernance raconte avec conscience, persévérance et obstination n’importe quoi.

Comme par exemple dans cet article de Place Gre’net où on se rend compte de l’ignorance qui préside à la vacuité des propos de la députée de l’Isère.

Si, Mme Chalas, le RIC est éminemment un projet Politique avec un énorme « P » dans le sens où il vise précisément à poser des limites à la démocratie représentative pour en corriger les lacunes, les défauts et les dysfonctionnements. C’est par conséquent également un moyen de rendre responsables les représentants. C’est pour cela qu’il existe notamment dans un certain nombre d’états américains, dont la Californie.

Quand vous déclarez, chère Madame:  » Mais ce Ric ne peut être ni révocatoire, ni remettre en cause une loi. « , c’est vous qui décidez seule – manie maronistanaise – de le ravaler au rang d’outil.

Et pourquoi donc ne pourrait-on pas révoquer un maire, un président d’EPCI, de département où de région qui ne sont pas élus au suffrage universel direct mais avec ce scandale démocratique qu’est la prime à la majorité? (la prime à la majorité est ce qui a fait par exemple que la liste d’Eric Piolle qui a recueilli 40,6% des suffrages exprimés au second tour en 2014 se retrouve avec 70% des sièges, donc des votes, au conseil municipal, alors que 59,4% des électeurs n’ont pas voté pour elle. Gros, très gros problème de représentativité).

Et pourquoi donc ne pourrait-on pas retoquer une loi comme l’absurde loi de programmation de la justice, car elle concerne le 3eme pouvoir en démocratie?

Nous voyons aujourd’hui la pantalonnade du « grand débat » de Macron, qui outre une hypocrisie totale ne permet de débattre que sur ce quoi Jupiter a décidé qu’on le pouvait. On nous rejoue le coup des consultations sur le projet de En Marche qui fut une autre pantalonnade qui ne visait qu’à une chose: sortir des « consultations » que ce qui permettait de justifier un programme conçu ex ante dans des cénacles parisiens.

Quand on a pas été élu sur son « projet », faut-il encore avoir l’intelligence de le reconnaître et de comprendre qu’on ne pourra pas l’appliquer tel quel.

Les maires eux ne s’y sont pas trompés qui dans leur écrasante majorité refusent à juste raison d’organiser la pantalonnade mais tout aussi judicieusement se refusent à l’empêcher et se montrent prêt à prêter des salles.

Quant à vos ambitions grenobloises, Mme Chalas, nous allons prendre un malin plaisir à les doucher: il est très peu probable que vous finissiez le quinquennat car la dissolution est aujourd’hui inévitable, parce qu’en démocratie quand un exécutif qui n’a pas été élu sur son projet mais par défaut provoque des conflits civils graves, il n’a pour seule porte de sortie de retourner devant les urnes – que ce soit la dissolution ou la démission. Comme de partout en Europe. A moins que la France ne soit plus une démocratie, mais autre chose, et dans ce cas là, il faut le dire.

Vu la sociologie politique grenobloise et l’amour incommensurable que 72% des français portent aux zélotes de Macron, nous ne saurions que vous conseiller de commencer à postuler à nouveau dans la fonction publique territoriale.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.