[Légitimité] L’élection confère t-elle automatiquement autorité et légitimité?

Oui et non. Ça dépend. Pas toujours. Loin de là.

Quand on est élu au premier tour, plutôt oui. Faut-il encore livrer.

Quand on est élu au second tour, jamais.Cela vaut aussi bien pour un Président de la République, un Président de région, de département, d’EPCI, pour un député et que pour un maire.

Soyons clair: il n’y pas de légitimité ni d’autorité sans le consentement continu de la Nation. Le jour où la Nation retire son consentement, légitimité et autorité s’évanouissent de manière instantanée.

C’est l’expérience qu’est en train de faire Emmanuel Macron. C’est ce qu’il refuse de comprendre.

L’élection ne confère somme toute que la possibilité de construire sa légitimité et son autorité, ce qui est un processus continu, un travail quotidien.

(Quand nous parlons d’autorité et de légitimité, nous n’en parlons pas au sens exécutif du terme, c’est à dire du pouvoir de prendre des décisions, mais de l’autorité et de la légitimité au sens moral et le plus large du terme)

Or la plupart des élus une fois qu’ils le sont nous disent « chat perché!, je suis légitime et j’ai l’autorité ». Outre d’une mentalité de petit rentier, cela dénote d’une incompréhension totale de comment fonctionne une démocratie.

Le consensus qui permet de gouverner se crée avant l’élection et est celui qui idéalement permet l’élection. Après l’élection c’est tout simplement impossible de le créer sur la seule base de son programme. Il est alors impossible de gouverner, à moins de modifier son programme pour qu’il pose les bases d’un large consensus.

La même chose vaut pour les réformes: il est impossible de réformer sans que la majorité des gens soutienne ou du moins accepte la réforme.

Exemple: On a pu « reformer » la SNCF (en bien ou en mal, ça c’est une autre histoire). La réforme de l’ISF et la prétendue « fiscalité écologique » elles ne revanche de passent pas pour plus de 70% des français, et ça donne les gilets jaunes.

C’est la deuxième chose que refuse de comprendre Macron, parce qu’il refuse de reconnaître pour quoi il a été élu.

Il n’a pas été élu grâce à un large consensus sur son programme mais contre Marine Lepen. Ce qui n’est pas, mais alors pas du tout la même chose.

Comment dans ces conditions ne pas voir qu’il lui sera impossible d’appliquer son programme à la lettre, puisqu’il n’existe aucun consensus majoritaire sur celui-ci ?

Comment dans ces conditions ne pas appréhender que ce programme devra être modifié en profondeur afin de recueillir l’assentiment de la majorité des français ?

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.