[Caillera Inc] Petite note au Parquet de Paris concernant la prélim’ pour abus de confiance visant M. Benalla

Nous constatons que le Parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour abus de confiance visant M. Benalla suite à la saisine de M. Le Drian, Ministre des Affaires Étrangères.

Nous savons le parquet surchargé, et donc nous sommes prompts à aider.

Voilà donc comment établir en 5 jours ouvrables s’il y a eu abus de confiance sur des bases documentaires irréfutables avant même d’entendre M. Benalla.

1 – Déterminer précisément dans quel pays M. Benalla a voyagé (ces données existent, et il y a les visas et autres tampons sur le passeport)

2 – Perquisitionner le Quai d’Orsay à la recherche des notes verbales qui auraient permis à M. Benalla d’obtenir des visas (pas possible en théorie d’obtenir un visa avec un passeport diplomatique sans cela)

3 – Demander aux ambassades des pays ayant délivré les visas confirmation de l’existence de notes verbales. Si elle existent, en demander copie.

Alors là de trois chose l’une:

(a) Si les notes verbales existent, il ne s’agit pas d’un abus de confiance mais de forfaiture. Il s’agira d’établir qui (Élysée, Matignon, Quai D’Orsay ou autre) a donné l’ordre de délivrer les notes verbales et de poursuivre le(s) responsable(s) pour les chefs appropriés, M. Benalla pour complicité et recel ainsi que le Ministre des Affaires étrangère pour négligence (faute lourde).

(b) Si ces notes verbales n’existent pas, alors l’abus de confiance est établi. Reste en revanche à déterminer comment M. Benalla a pu obtenir des visas, car sans note verbale, aucun pays ne délivre en théorie de visa pour un passeport diplomatique, puisque c’est obligatoirement l’État français qui demande le visa, pas le titulaire du passeport, mission officielle oblige.

(c) Si M. Benalla a voyagé sans visa où il en fallait un sur la seule foi de son passeport diplomatique, là on rentre des considérations extrêmement graves qui peuvent relever de l’intelligence avec une puissance étrangère

L’affaire est somme toute relativement simple, cher M. le Procureur de Paris. Nous allons pouvoir constater si vous faîtes bien votre travail, y compris s’il s’agit le cas échéant de poursuivre ceux qui vous ont nommé.

Bref, cette affaire va être passionnante.

Note à tous: vous comprenez pourquoi l’indépendance du Parquet est fondamentale?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.