Cosi fan tutte cont’d

Voir la représentation intégrale ici

Alors ça commence bien, avec un présidente hypra-trop stressée et qui commence par:

15 minutes pour Castaner et Nunez.

Pas de déclarations liminaires des groupes.
2 minutes par question…

Ben voyons!
Faut voir ce qu’est une audition au Congrès américain…

Castaner: ‘il faut revoir notre doctrine » . Ahum !  Comment dire?

A pleurer de rire!
Sous-titre: « la doctrine, c’est pas moi qui l’a faite, si a chié dans le ventilo, c’est pas de ma faute ». M. Castaner est décidément le santon mou de Pierre Desproges.

Notons que le terme de « doctrine » est militaire en essence et ne saurait s’appliquer aux forces de l’ordre. Mais bon, puisque le vocabulaire militaire a été employé, continuons!

La doctrine du maintien de l’ordre est simple est restée la même depuis des décennies: Permettre le libre exercice du droit à portée constitutionnelle qu’est celui de manifester tout limitant la casse dans tous les sens du terme – casse des biens publics et privés, cassage de gueule des manifestants et des forces de l’ordre. C’est la seule doctrine du maintien de l’ordre qui est valide en démocratie. Comme le réitère M. Nuñez.

Ce qui s’est pas passé à Paris samedi dernier n’a rien à voir avec la doctrine: c’est un problème de commandement, donc d’opératique dont découle un problème de tactique.

Ardisson avait raison: ce sont des stagiaires, à qui nous ne nous risquerions pas de demander de faire le café (à part à M. Nuñez qui connait tout de même un peu son domaine. Préfet et ancien patron de la DGSI, ayant accepté un poste de secrétaire d’état, on lui demandera juste de nous confectionner des sandwichs au concombre)

A vous de juger, ça dure 1h30′.

Une chose à noter c’est le vocabulaire des députés LREM: « violence qui nous ont bouleversé » ; « Dégradations terribles » – et tout à l’avenant.

Sans doute parce que nous ne sommes pas des petits sucrés ni des grands émotifs, ce qui nous a nous bouleversé c’est le Bataclan, c’est Nice, c’est plus d’un français sur 7 qui vit sous le seuil de pauvreté etc.

Comme quoi on doit pas jaffer les mêmes rillettes puisque nous n’avons pas les mêmes valeurs.

D’autant que ce ne sont pas tant les institutions qui ont été attaquées – des « symboles » et encore par des « minorités –  même si oui ! , taguer et dégrader l’Arc de Triomphe n’est pas malin et encore moins acceptable!  Les gilets jaunes ne veulent pas la fin de nos institutions: ils contestent les décisions du pouvoir, ce qui est différent. Il va falloir vite revoir les éléments de langage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.