Audition par la commission des lois de Messieurs Castaner et Nuñez: cosi fan tutte, ossia la scuola degli amanti!(1)

(1) titre de l’opéra de Mozart qui en français va: « Elles le font toutes, ou l’école des amants ».

La commission des lois de l’assemblée nationale, présidée par l’ineffable et parfaitement incompétente Yaël Braun-Pivet (avocate de formation qui a tout de même demandé à des administrateurs de l’assemblée: « c’est quand qu’on vote les décrets ») est en train d’auditionner le tandem de l’intérieur.

Mme Braun-Pivet, à qui nous devons ainsi qu’à ses collègues LREM (dont Emilie Chalas) le torpillage de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Benalla selon les ordres de l’Elysée, c’est crédible! Ça va calmer les esprits! Continuez donc à jouer: c’est sur le terrain que cela se passe, pas au Palais Bourbon.

On vous explique juste: les gilets jaunes, un gouvernement incapables de gérer pour que ça se passe bien. Maintenant  vous rajoutez les lycéens, les avocats, les dockers, les pompiers, les syndicats, et cerise sur le gâteau, les agriculteurs! Manque plus que les fonctionnaires, le tout dans un contexte où les forces de l’ordre sont au bout du rouleau.

Effectivement, la seule solution si ça continue – et ça continuera – sera la dissolution. Et si ça suffit pas, la démission du PR.

Les Sénateurs eux, suivant leur train et l’ordre institutionnel, auditionnerons les deux sieurs sus-nommés plus tard, demain: gageons que ces auditions seront nettement moins complaisantes.

Car enfin!, il va falloir que les Sieurs Castaner et Nunez expliquent (a) la taille du dispositif choisi et son déploiement (pourquoi tant de statisme?), (b) comment il fut possible que des CRS, force de l’ordre aguerries et très professionnelles, se soient retrouvés coincés par des manifestants près de l’Arc de triomphe alors que (c) la préfecture de police de Paris ne laisse aucune latitude aux commandants opérationnels en matière de maintien de l’ordre et que tous les ordres proviennent directement du poste de commandement, qui dispose de centaines de caméras lui permettant de couvrir peu ou prou l’intégralité de la ville de Paris, le tout avec des liaisons radios au niveau de petites unités.

Mentalité de ligne Maginot du pouvoir contre blitzkrieg des manifestants? C’est qui qui gagne, d’après vous ?

Quand on est confronté à un mouvement protéiforme, très mobile et « fluide », on devient soi-même fluide et mobile, afin de limiter la casse dans les deux sens du terme: les atteintes aux biens publics et privés tout comme les blessés voir les morts au sein des manifestants  et des forces de l’ordre, afin de garantir l’exercice de la liberté d’expression dont la manifestation est justement une des manifestations. C’est là la mission première des CRS et des Gendarmes Mobiles, ne l’oublions pas! Elle n’est pas d’empêcher les gens de manifester.

Il s’agit donc bien d’une faillite du commandement, commandement au sommet duquel on retrouve les deux sieurs sus-nommés. Qu’on essaie pas de nous trouver des lampistes comme pour l’affaire Benalla (ce qui déjà avait échoué).

La préfectorale fait son boulot non? Les services de police notamment ce service administratif que sont les renseignement territoriaux également ? Des notes sur la situation actuelle, il doit en exister au bas mot un bon mètre cube, non?

Explications, démission.

Merci.

https://www.youtube.com/watch?v=XDqFkQRIqTU


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.