[Alerte argutie électorale] Qualité de l’air et Europe

C’est tellement gros que c’est à en pleurer!

Christophe Ferrari, à qui on doit l’augmentation de 15% de la pollution atmosphérique à Grenoble avec CVCM imposé sans étude d’impact, Michèle Rivasi qui est une eurodéputée qui ne sert pas à grand chose si ce n’est à attiser les peurs de tout sur des bases souvent peu scientifiques et M. Joao Coehlo un représentant de la Cour des Comptes Européenne vont débattre des politiques européenne de qualité de l’air!

Mais que vient donc faire la Cour des Comptes Européenne là dedans?
Elle n’a absolument aucune mission d’évaluation des politiques européenne en matière de qualité de l’air!
« La mission de la Cour des comptes européenne consiste à contribuer à l’amélioration de la gestion financière de l’UE, à œuvrer au renforcement de l’obligation de rendre compte, à encourager la transparence et à jouer le rôle de gardienne indépendante des intérêts financiers des citoyens de l’Union. »

Donc ce fonctionnaire n’a pas à débattre de la qualité de l’air dans ce qui est, sous couvert de l’Université Populaire de Grenoble, un meeting politique et électoral.
C’est donc une mauvaise utilisation de fonds européens, que nous allons signaler … à la Cour des Comptes Européenne, ainsi qu’à l’Ombudsman qui ne manquera pas d’interroger la hiérarchie de M. Coelho. Nananère 😀

La politique européenne en matière de qualité de l’air en Europe, c’est grosso modo:

1 – La Commission Européenne propose des projets de directive au Conseil Européen constitué des États Membres
2 – Le Conseil Européen amende et valide le projet de directive
3 – Le projet de directive est ensuite transmis au Parlement Européen qui le débat et l’amende
4 – Une fois adoptée, la directive est transposée dans le droit national de chaque État Membre
5 – C’est la Commission Européenne qui est chargée de contrôler si les États Membre appliquent bien la directive. Si ce n’est pas le cas, alors la Commission peut engager une procédure d’infraction aboutissant au déferrement de l’État Membre devant la Cour de Justice de l’Union Européenne comme c’est le cas pour la France en matière de qualité de l’air.

L’évaluation de la politique européenne en matière de qualité de l’air n’est pas faite par la Cour des Comptes Européennes mais par des comités d’experts indépendants, experts qui ne sont pas des comptables comme les auditeurs de la Cour des Comptes Européenne mais des spécialistes (scientifiques, médecins etc.) reconnus de cette problématique particulière.


M. Coehlo est un comptable qui n’a aucune compétence technique et institutionnelle pour venir débattre de qualité de l’air en tant que fonctionnaire européen. Il ne peut débattre que de l’utilisation des fonds européens alloués à la politique de qualité de l’air, ce qui est très différent.

Ceux qui sont à même de venir débattre de la qualité de l’air sont les fonctionnaires compétents de la Direction Générale Environnement de la Commission Européenne.

Quant aux seuils de pollution, ceux de l’OMS sont parfaitement absurdes dans le sens où ils représentent des seuils d’innocuité médicale parfaitement inatteignables même dans conditions 100% « naturelle », sans voiture, ni industrie et en pleine nature…On vous interdit de mourir, on vous dit!

Bref, on se moque une fois de plus de nous!  Un débat dont aucun des participants est compétent pour débattre du sujet du débat, ça va encore être drôle.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.