De la nullité de la presse française dans la couverture des mid-terms américaines

On peut lire Franceinfo qui, devenu une catastrophe journalistique, écrit: « Il s’agit de Ilhan Omar, une réfugiée somalienne, et de Rashida Tlaib, une Américano-Palestinienne. »

Tout d’abord ces deux femmes sont CITOYENNES AMÉRICAINES! Mme Omar n’est pas somalienne, pas plus que Mme Tlaib! Le fait qu’elles soient musulmanes n’a absolument pas joué puisque les musulmans aux USA, c’est 3,3 millions de personnes sur 325 millions d’habitants!

On peut lire Le Monde mentionner que pour la première fois une députée noire avait été élue dans l’État du Massachusetts, à Boston. Cette dame a été élue dans une circonscription très majoritairement blanche et au surplus majoritairement catholique alors qu’elle est elle-même protestante, et elle était la seule en lice! Représentants des minorités?  Où ça donc? Un représentant, un député américain, représente l’ensemble des citoyens de sa circonscription, exactement comme un député français!

Les délires identitaires comme explication de vote sont le signe d’une fainéantise crasse et d’une incompréhension totale des USA. Ainsi que d’un alignement délétère sur le discours officiel (comprendre le discours de l’Élysée).

Ces 3 femmes ont été élues non parce que c’étaient des femmes, non pas parce qu’elles avaient telle couleur de peau, non pas parce qu’elles avaient telle confession mais parce que les électeurs ont jugé qu’elles étaient les mieux à même de les représenter à Washington! Preuve que ni le genre, ni la couleur de peau, ni la religion n’ont joué de rôle dans leur élection!

Le genre, la couleur de peau ou la confession ne sont pas des compétences, c’est ce que viennent de signifier les électeurs de ces 3 circonscriptions! Ce qui est loin d’être le cas dans l’ensemble des USA, notamment dans certains états du Sud, de la « rust belt » cum « Bible Belt ».

Que ces trois femmes furent élues sur la base de leurs seules compétences et de leur seul programme est une excellente chose, que nous devrions reproduire en France en démontant systématiquement les discours victimaires et communautaristes.

Le tout en gardant à l’esprit que les USA sont loin, très loin derrière la France en matière de « diversité ».

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s