Cédric Herrou, l’homme pour qui les droits de l’Homme sont à géométrie variable selon que ça l’arrange

(photo d’illustration issue de la page Facebook de Cédric Herrou)

Cédric Herrou, à qui Eric Piolle a décerné la Médaille de la ville de Grenoble, a posté cette vidéo sur Facebook avec ce commentaire ahurissant:

« Un gendarme Biélorusse anciennement légionnaire posté en amont de ma ferme se permet très régulièrement de proférer des propos racistes . Nous décidons de dévoiler son visage . »

Cher M. Herrou,

Le gendarme en question est français. Pas possible d’être gendarme sans l’être. S’il a servi dans la légion étrangère, et si c’est au terme de ce service de la France qu’il a été naturalisé français, c’est tout à son honneur. Tous ceux qui sont naturalisés français deviennent à l’instant de leur naturalisation nos concitoyens, inconditionnellement et quelles que soient les raisons de leur naturalisation.

Ce gendarme a réussi un concours administratif interne et est sorti de l’école de la gendarmerie nationale – on ne passe pas de la légion aux forces de l’ordre comme ça.

Dire qu’en France on parle le français n’est en aucun cas un propos raciste. Vous devriez relire notre constitution, Titre I « De la souveraineté », article 2 « La langue de la République est le Français ». Ce qui ne préjuge pas de la liberté de parler d’autres langues sur le territoire national, bien évidement, mais cela oblige tout dépositaire de l’autorité publique à s’exprimer en français sur le territoire de la République.

Il appert dans la vidéo que la personne contrôlée à quelques notions de français. Si elle n’en avait pas, alors le contrôle aurait du se faire bien évidemment avec un interprète juré afin de garantir les droits de cette personne, ce qui aurait signifié qu’elle aurait été emmenée à la brigade de gendarmerie.

Dans cette vidéo, ce gendarme reste calme, poli, parfaitement composé et professionnel et ne profère aucun propos raciste. Il déclare en substance « On procède au contrôle, on parle français, on raccroche son téléphone ». Ce qui est le respect le plus strict de la procédure:  sans respect de la procédure, il n’y a pas de justesse de la justice.

Il est tout de même étonnant, cher M, Herrou, que vous accusiez de racisme un gendarme en lui  opposant son origine étrangère et le fait qu’il n’est pas français mais biélorusse (ce qui est faux, puisqu’il est français). Ainsi donc il y aurait des origines qui seraient meilleures que d’autres? Ainsi donc vous triez nos concitoyens en fonction de leurs origines? La Biélorussie n’est-elle pas une dictature que ce gendarme a peut-être fuit en s’engageant dans la Légion Étrangère?

L’universalité des droits de l’Homme ne saurait être remise en cause, nous sommes d’accord? Et c’est pourtant ce que vous faites. Cela à un nom: de la tartufferie.

Ce gendarme en service est dépositaire de l’autorité publique et dispose d’un pouvoir discrétionnaire, précisément encadré par la loi, avec les responsabilités qui en découlent. Vous pas, pas plus que les deux « militants » qui compliquent inutilement la situation, comme on peut le constater sur la vidéo.

Si ce gendarme profère des propos racistes tombant sous le coup de la loi, alors documentez les et portez plainte.

Sinon, taisez vous.

La justice ne se fait pas sur les réseaux sociaux. Au surplus, vous risquez encore des ennuis judiciaires pour outrage et diffamation.

Dans cette vidéo, nous le répétons, aucun propos raciste n’est proféré.

Nous le répétons également, M. Herrou, vous êtes à notre avis un égotique tartufe, quel que soit le bien que vous faisiez.

Comme M. le maire de Grenoble

Et puis juste pour vous titiller, M. Herrou:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.