Le CAC 38 roule sur jante depuis trop longtemps

Voir cet article de Place Gre’net

Le CAC 38 attaque une décision du conseil métropolitain au Tribunal administratif. C’est son droit le plus absolu.

Mais quand débouté, tout ce beau se met à hurler au « délit de citoyenneté » parce que devant verser 1 200 à la Métro, c’est encore le vieux stock d’acide du Larzac dans lequel on a pioché.

  1. Quand on este on connait les règles et les risques. Celui qui perd est toujours condamné aux dépends, c’est une règle de base de notre justice, qu’on ne saisit pas impunément. Cœur à Grenoble a du verser 1 500 euros à la Métro, et ils l’ont fait sans rechigner.
  2. Il n’existe pas de délit de solidarité en France. Il existe des délits se rattachant à favoriser l’entrée de personnes de manière illégale sur le territoire tant national qu’européen.

Au lieu de pleurnicher, que ces gens du CAC 38 se penchent donc sur le  rachat de la CRCA, une affaire bien croustillante impliquant une banque.

Il serait également bon que le Président du TA attaque tout ce beau monde en justice, parce que les propos tenus dans le communiqué de presse de CAC 38 sont diffamatoires envers l’autorité judiciaire, qui par ailleurs n’a pas accédé à la demande de la Métro qui exigeait 3 000 euros.

On va vous en mettre de la riposte citoyenne,  bougez pas. 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.