Gégé à GRE (ah greugreu)

A peine M. le Ministre de l’intérieur parti, Bang! Bang! Un homme grièvement blessé par balles quai Perrière, en plein centre-ville, à 01h30 du matin.

Revenons donc sur ce qu’a déclaré Gérard Collomb, ministre déjà démissionnaire, à l’Hôtel de Police hier.

En plus, M. le Ministre de l’intérieur se fait tirer dessus de partout. Un caillassage en règle qui vient d’où? Commandités par quels caïds? 😀 (non parce que nous à Grenoble, on lance des tuiles, surtout sur les lyonnais)

1 – « Depuis le début de l’année, 183 kg de résine de cannabis, 4,4 kg d’héroïne et 6 kg de cocaïne ont été saisis, soit autant qu’en 2017 »
Le chiffre d’affaires généré par la seule consommation de cannabis dans la région grenobloise est estimée au alentours de 20 millions d’euros. C’est donc en dizaines de tonnes qu’on parle, pas en quintal. Si on rajoute la coke, l’héro et les drogues synthétiques (MDMA principalement), ça donne le vertige. Par ailleurs, Grenoble est une plaque tournante. Une partie non négligeable des stupéfiants ne fait qu’y transiter, ne sont pas vendus sur place et ne sont donc pas comptabilisés dans cette estimation.

Cette manie des chiffres et des statistiques est parfaitement ridicule. Non seulement on sait tout le mal que la politique « du résultat » a fait au travail de police, mais comme l’écrit Saint Exupéry:   « En fin de compte, ce que j’appelle la liberté, c’est de pouvoir agir contre la statistique ».

2 – Renforts de 20 jeunes gardiens de la paix puis de 35 fonctionnaires de police en 2019
Si nos calculs sont exacts, cela représente réellement au maximum une douzaine de fonctionnaires de plus à tout moment. Car oui, le travail de police, c’est 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an. Les fonctionnaires de police doivent se reposer (fainéants!), bénéficient de congés (les salauds!), et parfois (inadmissible gabegie!) tombent malades ou sont blessés dans l’exercice de leur fonctions et sont en congés maladie. Il paraît qu’il y en a qui osent demander leur mutation et même qui démissionnent (les traitres!).

Il faut bien comprendre une chose: à la sortie de l’école de police (que ce soit celle des gardiens de la paix, des officiers ou des commissaires), on est pas opérationnel. Mais alors pas du tout. On envoie donc des « petits jeunes » au casse-pipe, parce que les vieux routiers, même s’il feront tout ce qu’ils peuvent pour les former, n’en auront tout simplement pas le temps.

Plus de « bleus » dans les rues est bien évidemment une bonne chose. Mais le problème est loin de se poser uniquement dans ces termes là. Bien au contraire. Ce qui génère ce qui est aujourd’hui devenu des comportements violents « habituels », donc une  forme de culture, ce sont les caïds et au dessus les gros bonnets. Ce qui fait le ciment de toute organisation criminelle quelle que soit sa taille c’est (à) l’appât du gain facile et (b) la violence exercée sur ceux qui sortent du rang. Les caïds et les gros bonnets, pour les chopper, il faut de longues enquêtes et généralement on les tape « en biais », par les aspects  financiers et fiscaux.

Là, rien. Si Mme Belloubet, la garde des sceaux, a également annoncé sa venue, nous voyons mal comment une ministre qui s’est définitivement discréditée en se faisant la presque avocate d’un certain Alexandre Benalla et qui continue à pousser une réforme absurde de la justice dont personne veut, va contribuer à changer la donne.

3 – L’inclusion de Grenoble dans les « quartiers de reconquête républicaine » en 2019
Attention, l’inclusion est en 2019, pas la mise en œuvre réelle du dispositif. Vu les résultats mirobolants de la politique économique de Macron et de son gouvernement et l’incertitude budgétaire que cela induit, restons aussi prudents que circonspects.

4 – Recentrer les missions de la CRS 38 sur l’agglomération
En voilà une belle argutie, car les CRS par définition sont mobiles, comme leurs collègues gendarmes mobiles. N’oublions, que, tout comme comme le PGM, la CRS 38 a également cette mission de secours en montagne.

En fait c’est somme toute simple. Gérard Collomb est venu à Grenoble principalement pour trois raisons, qui n’ont pas grand chose à voir avec la situation grenobloise :

  1. Donner gage aux syndicats de police (nos flics ne supportent plus Macron et son gouvernement, surtout après l’affaire Benalla). C’est la panique à tous les étages: dans les rangs de la police nationale et de la gendarmerie nationale, on ne parle plus aujourd’hui de ras-le-bol. C’est bien pire.
  2. Parce que les sénateurs (nous n’aurions jamais cru écrire cela il y a encore un an. Comme quoi les bonnes surprises ça existe) ont fait sérieusement monter la pression, et qu’ils tiennent le macronistan par les coucougnettes. (Non, notre trio de députés marcheurs n’est strictement pour rien dans la venue de Gégé, car tout le monde se fiche de ce qu’ils racontent).
  3.  « Tâter le cul des vaches » pour les municipales de 2020

Nous n’allons pas revenir sur les déclarations des élus, sauf celles des marcheurs qui une fois encore font preuve d’un esprit critique et de compétences intersidérales. Nous avons déjà dit ce que nous pensions du trio improbable Chamussy – Gemanni – Safar

Prenons par exemple Mme Chalas, qui parle « d’annonces claires et ambitieuses ». Vous aurez compris que nous partageons pas la conception de la clarté et de l’ambition de Mme Chalas, ce qui explique peut-être la piètre qualité de son travail de parlementaire.

Bref. On nous paie de mots. Nous sommes d’avis que la volonté politique de régler un problème somme toute simple – l’imposition de l’état de droit (l’expression anglaise de « law enforcement » est très bonne) – n’existe pas.

Les moyens pour ce faire, que ce soit en matière de force de l’ordre mais surtout en matière judiciaire, ne sont pas là.

Nous sommes d’avis que pour des raisons strictement électorales et clientélistes, les renforts annoncés n’auront que peu d’effet, parce que ce ne sont ni les forces de l’ordre ni la justice qui sont à l’origine de la non-résolution des problèmes, mais bien les élus, locaux comme nationaux.

D’où notre concept de tutelle sécuritaire

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.