Le SMTC se moque de nous!

Oh le programme pour la présentation du Plan des Déplacements Urbains qui a été conçu sans la concertation réglementaire obligatoire (qui n’est pas l’enquête publique) et qui donc est illégal tant à la forme qu’au fond (et qui sautera très vite en justice) !

Emportant au passage le nouveau Plan Local d’Urbanisme Intercommunal parce que la loi oblige le PLUI à être conforme au PDU (on planifie l’urbanisme en fonction des déplacements, pas l’inverse).

On a pas fini de nous prendre pour des bazuts ? « Dans les bouchons (NDR: aggravés par le nouveau plan de circulation imposé illégalement) un charmant prince perdit les pédales. Depuis il covoiture avec Cendrillon ». Nous sommes pas des enfants de maternelle. Merci donc de communiquer avec nous autrement.

« Écrivons une nouvelle histoire de la mobilité », rien que ça?

Il est amusant de voir des élus avoir cette insupportable tendance de se référer à la sociologie (pas de critique là de la sociologie en tant que science humaine) parce qu’elle leur permet de rester dans ce qu’ils croient être « le diffus », de procéder de ce qu’ils croient être prospective afin qu’on ne se préoccupe pas des résultats obtenus par les politiques publiques qu’ils ont décidées. C’est le cache-sexe de l’incapacité des élus à agir à court terme (non parce qu’alors il risquerait d’y avoir des résultats dont on pourrait les tenir responsables – résultats qui de toute manière seront toujours là et qu’on pourra toujours évaluer).

On le voit dans la Métropole où les résultats de ce qui consiste à gérer des réseaux de transports, le court terme, sont calamiteux.

Le nouveau plan de circulation, imposé sans concertation ni enquête publique (obligatoire car pas de PDU) qui sera très vraisemblablement annulé par la justice, a eu pour effet immédiat une augmentation moyenne de la pollution de 15% et de concentrer les reports de circulation sur les quartiers Sud qui sont ceux identifiés par la Commission Européenne comme la zone d’infraction, infraction pour laquelle la France est déferrée devant la Cour de Justice de l’Union Européenne!

En matière de congestion, énorme succès également. Augmentation de l’indice de congestion INRIX de 13,2% et Grenoble passe du rang de 10ème ville la plus congestionnée de France en 2016 à celui de 6ème en 2017.

3 ans que nous nous époumonons à le démontrer, chiffres officiels (ceux utilisés par la Commission Européenne, les mesures d’Atmo Air Rhône-Alpes, les études d’Inrix, des mesures du niveau sonore réalisées par un société spécialisée et accréditée etc.), mais non, il s’agit de « fake news » selon l’exécutif métropolitain et M. le Maire de Grenoble. La presse démontra vite qu’il ne s’agissait absolument pas de fausses nouvelles. Il faut ne pas être très malin pour venir contester des études réalisées par des scientifiques (dont un ancien directeur adjoint du CEA docteur en mécanique des fluides) sur la base des mesures officielles d’Atmo Air Rhône-Alpes.

Nous vous épargnerons le pseudo-observatoire CVCM mis en place par la Métro. Il n’est plus à  démontrer que ses analyses sont biaisées afin d’aller dans le sens d’élus aujourd’hui confrontés à la dure réalité des faits, réalité qu’ils persistent à nier.

Quoi, encore M. Ramezon, l’auteur de « Le Pouvoir de la pédale, Comment le vélo transforme nos sociétés cabossées« ? Combien touche t-il pour animer ce genre de raout, cet expert autoproclamé des transports et des centres-villes qu’on voit tous les deux mois à Grenoble et qui n’est absolument pas un expert des déplacements qui sont une science dure , une problématique éminemment mathématique et certainement pas de la sociologie en termes de gestion, puisqu’il s’agit de se déplacer le plus rapidement et aisément possible en consommant le moins d’énergie possible sur un réseau multimodal donné, par le(s) moyen(s) de déplacement librement choisis (car nous sommes encore en démocratie).

Mais qu’est-ce que c’est que ces opérations de communication alors que les obligations légales – concertation, réalisme du PDU etc. – ne sont pas remplies?

Pourquoi devrait-on faire confiance pour nous « mener vers le futur »  à des gens parfaitement incapables de gérer le présent?

PDU Inrita Est!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s