Baisse des prix de l’immobilier de 6,4% au premier semestre 2018: la municipalité grenobloise aurait-elle atteint son objectif?

Nous supposons que vous êtes tous au courant de cette dégringolade, la plus importante de France.

Le 8 juillet 2015, Eric Piolle déclarait dans un séminaire sur le plan local d’urbanisme dont vous pouvez télécharger le compte-rendu ici, qui contient cette déclaration en page 5:

« L’objectif de 25% de production de logements sociaux est en pratique inatteignable
aujourd’hui avec le neuf uniquement. On sera obligés de faire du logement conventionné, en faisant basculer de l’habitat privé dans le social de façon massive pour y arriver. Au regard du prix du logement actuellement, cela ne marchera pas ; on ne pourra y arriver que lorsqu’il y aura un krach immobilier. Par ailleurs, le patrimoine des années 60, très important à Grenoble, pourrait être récupérable mais nécessiterait de gros moyens de réhabilitation et des investissements lourds. De plus, ce patrimoine a l’inconvénient d’être spatialement mal situé. »

Voilà, voilà.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s