Communication au poil

Il  fut cela. Un Saint qui gratifiait de quelques pellicules de barbe la foule. Ceux qui étaient touchés (par les pellicules) louaient la chance qu’ils eurent d’entonner « la digue du cul ».b_1_q_0_p_0

Et maintenant il est devenu ça.

Le Vieil Homme et… nan. Le Vieil Homme,  tout court. On n’en fait pas un roman et encore moins une bible 😀

Legemanni

 

Les yeux, c’est photoshop et les filtres, ou bien la drogue est une tuerie dans la République mafieuse de San Marin, meilleure qu’à Grenoble (la drogue, pas la république) ?

Bref, une catastrophe communicationnelle est cette photo.

(Sveti Stefan co acidska, ne moje, ne vaji)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s