BREAKING NEWS: CIEL ! La liquidation de la Régie 2 C annulée aujourd’hui par le Tribunal Administratif de Grenoble!

Le licenciement du personnel est également annulé, ce qui va coûter bonbon à la collectivité: env. 2 ans de salaires, dommages et intérêts, protocole transactionnel pour mettre fin à la réintégration, le tout par tête de pipe, frais d’avocats des plaignants en sus, frais d’avocats de la ville en sus , coût de reprise à zéro de la liquidation en sus etc.

Encore une preuve de la gestion professionnelle, au cordeau de la Municipalité grenobloise qui sait vraiment ce qu’elle fait!

Et une nouvelle fois, la justice confirme nos analyses d’il y a plus d’un an !

Ce que nous disons depuis le début c’est que la Ville de Grenoble avait l’obligation de proposer des offres de reclassement aux employés de la Régie 2 C. Elle ne l’a pas fait. Les licenciements sont donc illégaux. On doit donc réintégrer les employés dans la Régie 2 C, une personne morale publique autonome, employés qui ne peuvent être réintégrés nulle par ailleurs. Donc on doit annuler la liquidation de la Régie 2 C pour pouvoir les réintégrer.

On va commencer à chopper le melon et à brailler « on est est les champions! »

Quelle sont concrètement les conséquences de l’annulation de la Régie 2 C?

Et bien la Ville de Grenoble va devoir reconstituer le bilan de la Régie 2C, actif et passif et pas le simple solde, non pas à la date de liquidation mais à la date des licenciements illégaux et reprendre la procédure de liquidation depuis le début. Cela implique également la réintégration du bilan de la régie 2C dans les comptes de la ville depuis sa liquidation, le 30 novembre 2016!

Nous on va se marrer en observant comment la municipalité va s’y prendre pour se sortir d’un tel bourbier, parce que ça va être techniquement et comptablement très compliqué. Pas de schadenfreude, juste la satisfaction de voir que notre justice nous protège bien de l’arbitraire des élus et les met en face de leurs responsabilités quand c’est nécessaire.

Bon courage au liquidateur, qui était, si nos souvenirs sont bons, M. le Maire de Grenoble, dont la responsabilité personnelle (civile comme pénale) peut éventuellement être engagée.

Ah oui! Nous inaugurons un nouveau gimmick. Tout article polémique ou bien mettant dans une lumière pas choucarde des élus se terminera par la punchline suivante: qu’en dit Télégrenoble? (hin! hin!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :