Propreté urbaine: encore dans le grand n’importe quoi?

Crédit Photo: Hak Nec. Rue Pierre Sémard le 22 mai 2017

On vous fait grâce du plogging, qui est issu de la tradition des « dugnader » scandinaves, elle-même issue de la corvée médiévale. En Scandinavie, la densité de population est tout simplement trop faible pour que les seuls services publics puissent entretenir la nature… En ville, ce sont les services de la propreté urbaine qui nettoient, pas les habitants.

Mais où çà devient drôle c’est que de simples agents assermentés ne pourront pas verbaliser, parce qu’il s’agit d’une amende PENALE de 3eme classe. Seule la police municipale le peut.

Donc les PV que dresseront ces agents assermentés seront nuls et non avenus.

Encore dans le grand n’importe quoi.

La propreté urbaine étant un service public OBLIGATOIRE, si on nettoie, exigeons une grosse baisse des impôts locaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :