Jupiter joue les Cassandre

Macron nous dit que si Trump se retire de l’accord sur le nucléaire iranien, il y a un sérieux risque de guerre.

Il ne faut pas oublier que c’est lui qui est allé parlé du nucléaire iranien avec les deux protofascites aux abois que sont Nethanyahu et Trump en dehors du groupe P5+1. Pour se mettre en avant. Si on veut éviter les « ennuis », on ne parle officiellement d’Iran que dans le groupe P5+1 et basta. Comme le fait intelligemment l’Allemagne par exemple.

S’il y a une guerre, elle sera régionale, elle sera longue et ce ne seront pas les israéliens et les sunnites – lire les monarchies du golf  – qui la remporteront. On voit déjà les résultats militaires de la coalition menée par les saoudiens au Yémen où, à part des crimes de guerre en série et une population civile qui crève de faim et de choléra, rien…

On a également vu les résultats militaires extraordinaires et décisifs que les américains ont obtenu en Irak, que nous avons obtenu en Afghanistan ou au Sahel…

Un retrait des USA de l’accord sur le nucléaire iranien, s’il provoque une guerre, et si Macron y va, n’aura que pour effet en ce qui concerne la France de faire sauter Macron tant au niveau européen (c’est bien lui qui cajole Trump depuis un an alors que Merkel va au combat, c’est bien lui qui est allé bombarder en Syrie sur des bases plus que douteuses) qu’en France où il mettra de facto le pays au bord de la révolution ou de la guerre civile (cela permettra t-il d’éclaircir les rangs? Hin!Hin!).

Dans l’arc de crise, en face il y aura non seulement l’Iran, mais les chiites irakiens, les chiites libanais, les chiites du golfe (qui sont nombreux) et très vite la Russie et la Chine. Le tout avec la Turquie, membre de l’OTAN, qui neutralisera l’alliance atlantique une fois qu’elle aura obtenu ce qu’elle veut, c’est à dire la mise au pas des kurdes dans toute la région.

Une guerre ne se gagnant pas par des frappes aériennes ou des opérations spéciales (y compris de déstabilisation interne de l’ennemi) mais bien sur le champ de bataille, on ne vous dit pas le massacre. La Syrie, à côté, c’est de la gnognotte. Et ni Israël (qui n’a pas gagné une guerre depuis plus de 40 ans) ni les monarchies du golf n’ont les moyens militaires de mettre à genoux l’Iran (rappelons que dans les années 80 il a fallu l’Irak de Saddam Hussein soutenu par l’ensemble de l’occident pour simplement contenir l’Iran par une guerre atroce des deux côtés et une belle campagne de terrorisme) pas plus que l’OTAN d’ailleurs.

Macron est une calamité, tant en politique intérieure qu’en politique extérieure.

La dangerosité de la situation ne provient pas des peuples mais de leurs dirigeants: Netanyahu est aux abois. Trump est aux abois. Theresa May est aux abois. Macron est aux abois. Quoi de mieux que la menace d’une bonne guerre?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s