Внимание совок !!!!

Attention! Scoop qui vient du froid et qui m’aimait!!!

Complément d’enquête qui effectivement part en vrille, genre envahi par le Macronistan – alors que cela doit être l’inverse!!!

Ce monsieur n’a pas peur de mourir?
Forcément, si on voulait vraiment sa peau, il serait déjà mort. Et il le sait.

Si, de l’Agence Tass (ce qui permettait de nombreux jeux de mots à l’époque de la guerre froide, genre, comment reconnaît-on au bout d’un moment un agent du KGB immanquablement à sa petite taille? Parce que l’agent se tasse) il est passé à l’ENA, sans que nos services sachent qui il était, c’est à pleurer… de rire.

Et franchement, un soviétique, en France, qui a pour couverture « journaliste », non mais ça nous fait penser à ce grand spécialiste français du terrorisme basé à Bruxelles, ancien journaliste de l’Express et qu’on surnomme « affectueusement » à la piscine  « La Monique »!

Жирнов Сергей Олегович  (Jirnov Sergueï Olégovitch) en plus  – ça c’est exceptionnel et tellement russe – a fait un procès au SVR pour la non remise de son  diplôme d’espion de l’Institut du Drapeau rouge du KGB! Alors qu’il n’est plus actif depuis la dissolution du KGB, qui fut le premier acte de la dissolution de l’URSS (la statue qu’on a tous vu tomber ne fut pas celle de Lénine mais de Феликс Эдмундович Дзержинский, Felix Edmundovitch Dzerjinski, le fondateur de la Tchéka, ancêtre du NKVD,puis du MGB, puis du KGB)

Posons l’hilarante hypothèse de voir un agent de la DGSE faire un procès à son service pour « non remise de diplôme d’espion ».  Langelot? Club des 5? Alice Détective? Fantomette? C’est pas un peu fini la bibliothèque verte?

Ce qui c’est passé est somme toute simple. Et c’est russe: on purge ce qu’il y a de déplaisant et ce qui déplaît  Et ça commence toujours par les services de renseignement. Et avec des faux procès…

En toute franchise, la purge que fit en son temps Alexandre de Marenches au SDECE (ancêtre de la DSGE), purge qui fut salutaire (d’ailleurs si on pouvait aussi en faire une, gentille, dans nos services de renseignements intérieurs, hin! hin!) ne fut pas non plus piquée des hannetons.

Par ailleurs, il n’est pas précisé de quel directorat du KGB notre excellent Жирнов Сергей Олегович dépendait – et cela à toute son importance quant à savoir s’il faisait vraiment partie de l’élite du renseignement soviétique. C’est un peu comme à l’ENA, certaines élites finissent magistrats administratifs dans les tribunaux administratifs (ce qui est très honorable, n’est-ce pas Mme Royal?) , et pas au Conseil d’État!

Quand à M. Skripal, lui (a) n’était pas du KGB mais du GRU, c’est à la dire le renseignement militaire (ce qui en France s’appelle – c’est curieux non? – la DRM, la Direction du Renseignement Militaire) et fut un agent britannique avéré qui a agi bien après la fin de l’URSS, qui a été condamné en Russie pour cela, et qui a été échangé…

En revanche, nous serions ravi de prendre langue avec un homme aussi brillant que Жирнов Сергей Олегович. Non parce que l’ENA a du lui paraître une sinécure après son cursus soviétique, qui est pour le coup impressionnant, surtout quand on connait le niveau et la qualité de l’enseignement dont on parle.

Жирнов Сергей Олегович, si vous nous lisez!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.