Le bon air du Macronistan

Comment Nicolas Hulot peut-il décerner un bon point alors que la seule pollution au dioxyde d’azote (NO2) a augmenté de 15% en moyenne depuis l’imposition du nouveau plan de circulation?
Serions-nous à l’école des fans?
M. Hulot, vous êtes ministre, pas comique.
« Car si les collectivités ont fait un morceau de la route, la réglementation vient encore souvent se mettre en travers de leur chemin. » peut-on lire dans le chapeau de l’article de Place Gre’net.
 

Mme Cerinsek: comment pouvez-vous raisonnablement  écrire cela?

Seriez-vous en train de reprendre les absurdes éléments de langages de certains élus par lesquels ils disent que la réglementation européenne se met en travers de leur chemin vers l’obtention des résultats que cette même réglementation européenne leur impose ?

Seriez-vous en train de suggérer que le clientélisme environnemental dont deux exemples flagrants sont CVCM et la piétonisation illégale de voie sur berges parisienne, derrière lesquels se dissimule (mal) un clientélisme censitaire et de classe, est une bonne chose et qu’on devrait donner blanc-seing à des élus incompétents et autres petits monarques locaux pour faire ce qu’ils veulent –  c’est à dire n’importe quoi –  sans avoir à rendre compte ni à démontrer résultats?

(a) La réglementation ne se met que sur le chemin des imbéciles qui sont incapables de développer des projets cohérents, comme Mme Hidalgo à Paris ou les Sieurs Ferrari, Piolle et Mongaburu à Grenoble
(b) La réglementation en matière d’environnement est de source EUROPÉENNE et est issue de la codécision, c’est à dire du trilogue Conseil – Commission – Parlement! C’est une donnée par une variable!
(c) La lutte contre la pollution n’autorise pas tout et n’importe quoi. Si les élus ne sont pas capables de développer des politiques publiques à la fois efficaces et conformes aux règlements, alors qu’ils fassent autre chose!

(d) La réglementation actuelle permet de traiter tous les aspects de la qualité de l’air, tous! C’est d’ailleurs ce qui est fait ailleurs en Europe, et on entend pas les élus allemands, danois, italiens etc. se plaindre de la réglementation. Non seulement elle ne freine en rien mais elle pousse les élus au cul, élus qui ne peuvent plus prétendre à la lutter contre la pollution et le changement climatique pour des raisons de communication politiques sans avoir à montrer de résultat!

Prenons par exemple cas de la Métro et de la pollution atmosphérique liée à la circulation (moins de 20% des émissions): comment voulez vous agir sérieusement là dessus dans Plan des Déplacements Urbains? Il aurai du être validé en 2015 après enquête publique le PDU!

Nous en sommes 2018 et toujours rien! Alors que la réglementation, de source européenne, oblige toutes les villes de plus de 100 000 habitants à en avoir un!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :