CVCM: tout va bien, peut on lire dans le DL. Sérieux, ça donne trop le smile, quoi!

https://www.ledauphine.com/isere-sud/2018/04/04/un-an-apres-le-nouveau-plan-de-circulation-la-metropole-sort-des-chiffres-positifs

Marrant tout de même comme la pollution n’est absolument pas mentionnée dans cet article alors qu’elle a augmenté d’au moins 15% pour tous les polluants atmosphériques : c’est ce que montrent les chiffres d’Atmo Air Rhône Alpes…

Alors la rédaction du DL, on n’est pas allé chercher les chiffres, genre les moyennes journalière ou mensuelles, sur le site d’Atmo Air Rhône-Alpes?
On a pas pris la peine de renter ces chiffres dans une feuille de calcul Excel et d’en faire un graphique pour comparer avant CVCM et après CVCM?

Quel est l’intérêt d’avoir une prétendue baisse de la circulation là où on ne peut plus circuler (bah oui, ça baisse)  alors que les reports surtout vers le Sud Grenoblois, la zone contentieux européen, eux ne sont pas étudiés et que, dans le même temps, la pollution atmosphérique augmente au point qu’on fasse un bond de 7 ans en arrière?
Quel est l’intérêt?

Aucun!

Qu’on ne vienne plus nous asséner que la pollution tue 114 personnes par an dans la Métro

Quant aux chiffres sur le commerce, on ne va pas y revenir, on sait très bien qu’ils n’ont strictement aucun sens.

L’observatoire CVCM , en fait tout le monde s’en fiche. C’est un truc mis en place par la Métro pour justement dire que ce que les élus lui disent de dire, c’est à dire que tout est génial. On arrive un tel niveau de nullité et de déni de démocratie qu’on ne peut même plus avoir confiance en ce qu’une administration dit, en ce que des fonctionnaires disent, parce que tout ce qui est dit est caviardé par les élus. C’est dramatique, parce que l’administration et les fonctionnaires sont au service des citoyens, pas des élus!

Preuve que ce qu’affirme cet observatoire n’a aucune crédibilité:

«  Cet observatoire transdisciplinaire s’appuie sur différents acteurs. La fréquentation des transports en commun est évaluée par TransIsère et la Sémitag (NDR donc la METRO, donc les élus), le comptage des vélos par Métrovélo (NDR: donc la METRO, donc les élus) , celui des véhicules par le fabricant de GPS Tom Tom (NDR: Tous les véhicules sont équipés de Tom Tom, c’est bien connu. En fait, Tom Tom c’est moins d’un véhicule sur 100!!! Donc ces chiffres ne veulent rien dire) et le comptage des piétons par l’opérateur de téléphonie mobile Orange (NDR: qui détient moins de 30% de part de marché sur la métropole, donc le comptage des piétons ne veut rien dire. Par ailleurs, on distingue comment un piéton d’un cycliste d’un automobiliste sur la seule base d’un portable?) . La vacance commerciale est mesurée par les services de la Métropole, la Chambre de commerce et d’industrie, etc. Les résultats sont par ailleurs partagés régulièrement avec les associations de commerçants. (NDR: Ce qui ne veut rien dire, la vacance commerciale n’est pas un indicateur de santé économique. Le chiffre d’affaires des commerces de centre ville a baissé de 30% en 2017 avec une fréquentation elle aussi en baisse de 20%) »

Les seuls chiffres qui comptent sont ceux d’Atmo, ceux que la Commission Européenne utilise, et ces chiffres (a) ne mentent pas et (b) ne disent pas ce que dit cet « observatoire ».

La commission Européenne elle le sait, et vu les instances en préparation, tant en France qu’auprès de la CJEU,  il va pas falloir jouer aux malins trop longtemps. Oui, surtout vous M. Ferrari.

Vous voyez la Vallée de l’Arve, les 400 plaintes?

Dans la Métro, on n’aura même pas besoin de les déposer contre X, les plaintes, car les responsables sont parfaitement identifiés et que tout cela est abondamment documenté de manière indéniable, notamment par la procédure d’infraction européenne.

Sans compter qu’on attend  toujours le jugement au fond du Tribunal Administratif qui, à l’instar de celui de Paris, n’aura sans doute pas d’autre choix que d’annuler le nouveau plan de circulation (plan de circulation imposé sans enquête publique alors qu’elle en l’espèce obligatoire puisqu’il n’y a pas de PDU dans notre bonne Métro – PDU qui est lui aussi obligatoire et découle d’obligations européennes), à moins de prendre le risque d’exposer pour la seule métropole grenobloise l’ensemble de l’État français à des sanctions particulièrement coûteuses (plus de 200 millions d’euros par an  + les dommages et intérêts au civil).

La route est longue jusqu’en 2020: c’est la justice, tant nationale qu’européenne, qui est en travers du chemin. #ConventiondAarhus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s